Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 9 octobre 2021
|Des blessés lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 8 octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en province de Muramvya

Burundi – Tanzanie - Sécurité 7 octobre 2021
|Cinq suspects burundais tués par la police tanzanienne

Burundi - Sécurité 6 octobre 2021
|Ngozi : Une découverte de deux corps en Commune Tangara !

Burundi – Sécurité5 octobre 2021
|Saisie de deux tenues militaires dans une fouille-perquisition

Burundi - Sécurité 4 octobre 2021
|Un enfant trouve la mort dans une noyade

Burundi - Sécurité 2 octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en commune Gashikanwa !

Burundi - Sécurité 1er octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en province de Kayanza !

Burundi – Sécurité30 septembre 2021
|Encore une détonation de grenade dans notre pays

Burundi – Sécurité29 septembre 2021
|Une explosion de grenade fait des morts et des blessés dans la zone de Gatumba

Burundi – Sécurité28 septembre 2021
|Le banditisme fait parler de lui en province de Muramvya

Burundi - Sécurité27 septembre 2021
|Une femme grièvement blessée lors d’une tentative d’assassinat !

Burundi - Sécurité25 septembre 2021
|Quand la province de Cibitoke n’arrête plus de compter ses morts !

Burundi - Sécurité24 septembre 2021
|Deux personnes tuées en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 23 septembre 2021
|Des coups de feux entendus en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 22 septembre 2021
|Quand l’insécurité augmente d’un cran !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2021
|Rumonge : Deux corps sans vie découverts à Magara en commune Bugarama

Burundi – Sécurité20 septembre 2021
|Une grenade fait deux victimes dans la capitale politique

Burundi – Sécurité18 septembre 2021
|La police tue un présumé voleur de bétail dans la province de Gitega

Burundi – Sécurité17 septembre 2021
|Six personnes d’une même famille foudroyées au Sud du pays

Burundi - Sécurité 16 septembre 2021
|Ngozi : Une tentative d’assassinat en commune de Ruhororo !

Burundi - Sécurité15 septembre 2021
|Une femme tue son enfant en lui submergeant de l’eau chaude

Burundi - Sécurité 14 septembre 2021
|L’administrateur de la commune Nyamurenza accusé de tremper dans une affaire d’assassinat d’un sexagénaire

Burundi - Politique13 septembre 2021
|Le président de la République sur le point de voyager en dehors du continent

Burundi - Sécurité 11 septembre 2021
|Une personne portée disparue en mairie de Bujumbura

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

13 août 2021

Cibitoke, le 13 août 2021 (Net Press) . Deux présumés rebelles ont été arrêtés dans la soirée de ce mercredi 11 août à la frontière burundo-congolaise, en commune Mabayi, en province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir (les Imbonerakure). Les témoins oculaires de la scène parlent d’un montage grossier pour leur soutirer de l’argent.

Selon nos informations, les deux hommes étaient partis en République démocratique du Congo à la quête du lendemain meilleur. Aussitôt rentrés, ils ont été appréhendés à la frontière des deux pays par les Imbonerakure qui, d’habitude, font des rondes nocturnes dans cette localité.

Selon les mêmes informations, ces jeunes du parti de l’Aigle les ont collés deux fusils pour faire croire qu’ils venaient d’arrêter des rebelles, mais en réalité, ces Imbonerakure voulaient soutirer de l’argent à leurs "butins".

Les habitants de la commune Buganda en province de Cibitoke avaient salué l’arrivée au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye car il avait mis fin à toutes sortes de tracasseries que des Imbonerakure infligeaient à la population paisible. Ces mêmes habitants épinglent les militants de la ligue des jeunes Imbonerakure basés à la frontière des deux pays de faire la pluie et le bon temps en soutirant de l’argent aux citoyens honnêtes en provenance de la République démocratique du Congo.

Ces mêmes populations demandent au président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, à la tête du gouvernement responsable et laborieux, d’ éradiquer les bavures des Imbonerakure qui s’observent en province de Cibitoke et dans quelques autres provinces du pays. N.R.

Burundi - Justice Transitionnelle

Plus de 360 ha de terres domaniales rétrocédées à l’Etat en province de Bubanza

Bubanza, le 13 août 2021 (Net Press) . Ce jeudi 12 août 2021, la cour spéciale des terres et d’autres biens, Cstb, a attribué 364 hectares à l’Etat du Burundi en province de Bubanza, à l’Ouest du pays, exploités jusque-là par une société privée Sodeo.

En exploitant cette terre domaniale, la Sodeo avait galopé sur les terres de la population environnante. C’est ainsi qu’en vertu du même arrêt, la Cstb a également rétrocédé 30 hectares à 47 familles de cette localité.

Suite à la violation du contrat, la Cstb a redonné les 364 hectares sis à Gifurwe, en commune Mpanda dans la province de Bubanza à l’Etat.

Le ministre Deo Guide Rurema, qui a représenté le gouvernement du Burundi, salue cette décision de la Cstb. Il a également plaidé pour que cette cour ainsi que les avocats de l’Etat puissent avoir des véhicules qui faciliteront leur déplacement pour accomplir leurs tâches plus convenablement. N.B.

Burundi - Politique

Du rififi et des voies de sortie autour de la restitution à l’Etat du Burundi des parcelles sises en zone Ngagara

Bujumbura, le 13 août 2021 (Net Press) . La commission nationale terres et autres biens (Cntb) a restitué dans la matinée de ce jeudi 12 août 2 terrains abritant le lycée central Saint Gabriel et le Lycée de l’amitié, sis successivement aux quartiers VII et VI de la zone Ngagara, commune urbaine de Ntahangwa, au gouvernement burundais.

Celui-ci était représenté par le ministre des Infrastructures, des travaux publics et des équipements, en la personne de Deo Nsanganiyumwami, une restitution qui a été suivie de beaucoup de commentaires dans les milieux des citadins qui connaissent bien l’évolution de ce dossier.

En effet, pour ceux qui connaissent les lieux, le gouvernement burundais avait attribué ces parcelles en 1971 aux réfugiés rwandais vivant au Burundi pour l’encadrement des jeunes réfugiés rwandais. Après leur retour au pays de Paul Kagame, le lycée Saint Gabriel a été cédé au Diocèse de Ngozi qui a été représenté par l’abbé Helmenegilde Twagirumukiza et que jusqu’ici, il n’y avait pas de contrat de cession. Nous apprenons par ailleurs qu’une bonne partie de cet espace avait été attribuée a l’office burundais des recettes pour la construction des hangars.

Le représentant légal du lycée central Saint Gabriel, Salvator Nsavyimana, est courant que ces parcelles appartiennent à l’Etat du Burundi et demande de ne pas relocaliser les infrastructures de cette école qui contribue à l’éducation des enfants qui constituent l’avenir du pays. Il demande au ministère ayant les infrastructures dans ses attributions de les mettre sous location pour bien préparer la rentrée scolaire prévue en date du 7 septembre 2021.

Même son de cloche chez Gilbert Buzungu, le représentant de l’église Evangelical Presbyterian Church, implantée dans cette parcelle de 2 ha 50 ares. Il demande à ces ministères de les mettre sous location pour ne pas déstabiliser les cultes de cette église .

Le ministre des infrastructures, des travaux publics et des équipements, Deo Nsanganiyumwami, tranquillise que le ministère était venu pour récupérer les titres de ces parcelles, et qu’il n’y a de décisions allant dans le sens de déstabiliser les locataires. Il a conclu que les personnes morales qui se trouvent dans ces parcelles pourront s’adresser au ministère de tutelle pour trouver un terrain d’entente. N.R.

Burundi - Education

Les syndicats des enseignants réagissent sur la politique salariale

Bujumbura, le 13 août 2021 (Net Press) . Ce vendredi 13 août 2021, le vice-président de la Cosesona, M. Emmanuel Mashandari, qui a animé la conférence de presse, a fait savoir que cette dernière est organisée pour exprimer la préoccupation des enseignants face à la conclusion du conseil des ministres, après l’analyse du projet de la politique salariale qui a été présenté par la ministre de la fonction publique, du travail et de l’emploi.

Emmanuel Mashandari estime que cette politique est le résultat des documents techniques produits par l’équipe des consultants qui ont été recrutés pour cette fin ainsi que le comité mixte du gouvernement et des syndicats mis en place pour parachever le projet de politique salariale équitable dans l’administration publique burundaise. Il a fait savoir que cette politique est négociée depuis longtemps et le gouvernement a conclu un accord avec les enseignants le 6 avril 2015. Cet accord porte sur les modalités pratiques d’éradiquer l’injustice salariale.

Emmanuel Mashandari dit que l’objectif de cette conférence de presse est de donner un clin d’œil à l’Etat pour rappeler que la politique salariale n’a pas été mise en exécution car depuis 2016, ils sont enregistrés mais ils ne sont pas régularisés. Ils ne voient pas comment entrer dans le nouveau système alors qu’ils sont bloqués depuis 6 ans.

Il a ajouté aussi que cette conférence de presse est pour éclairer l’opinion car les gens disent beaucoup de choses dans la rue comme quoi demain ou après-demain, les enseignants auront de l’argent alors que c’est faux. Ce clin d’œil est pour informer les concernés pour qu’ils ne contractent pas de dettes. Il dit que suite à la nouvelle technologie de l’information et de la communication, il ne faut pas écouter les rumeurs qui circulent sur des réseaux sociaux mais d’attendre les négociations des syndicats avec le gouvernement. N.B.

Burundi - Holocauste

Massacres de Gatumba, les Banyamulenge se souviennent…

Bujumbura, le 13 août 2021 (Net Press). C’est dans la nuit du 13 au 14 août 2004 que plus de 166 Tutsi d’origine congolaise, qui vivaient dans un camp de réfugiés de Gatumba, dans la commune de Mutimbuzi, dans la province de Bujumbura, à l’Ouest du pays, ont été massacrés par des éléments du Fnl d’Agathon Rwasa, il y a plus précisément 17 ans.

Les massacres ont été revendiqués par le porte-parole du front national de libération, un mouvement armé qui combattait le régime de transition de Bujumbura piloté par Domitien Ndayizeye, Methuselah Nikobamye alias Pasteur Habimana. Agathon Rwasa a tenté plus tard de rectifier le tir mais sans succès car les Banyamulenge ont toujours demandé que lui et son ancien porte-parole soient traduits devant la justice et jugés pour leurs actes.

Les Banyamulenge vivant sur le sol canadien entendent manifester par des conférences publiques en dates des 13 et 14 août 2021. Aujourd’hui, il y aura une manifestation pacifique au siège du parlement de 12 h à 14h30. Ce samedi, il y aura une conférence de haut niveau au 170 colonnade Road South, Ottawa.

Les conférenciers sont Dr. Stanton Gregory, fondateur du "Genocide Watch", Dr. Ahmed Kaswer, professeur adjoint à l’université de Winnipeg, au Manitoba au Canada. Il y aura également l’exposé de Jean Paul Shyaka, avocat au barreau de New York, aux Etats-Unis, ainsi que celui de Mme Perusi Nandebwa, survivante des massacres de Gatumba. J.M.

Burundi - Usa - Médias

La fédération internationale de journalistes lance un cri d’alarme !

Bruxelles, le 13 août 2021 (Net Press) . La Fédération internationale des journalistes, FIJ, ayant comme siège à Bruxelles en Belgique, qui est une fédération syndicale internationale qui rassemble plus de 600 000 professionnels des médias regroupés dans 187 syndicats et organisations basés dans 146 pays du monde, a lancé un cri d’alarme sur l’assassinat de Kashif Hussain en date du 10 août 2021 dans la petite ville de WanikeTarrar, district de Hafizabad, au Pakistan et a exigé une enquête.

Dans un message électronique, la fédération demande aux autorités pakistanaises de s’impliquer davantage pour une enquête sur l’assassinat de ce professionnel des medias, arrêter et traduire devant la justice pakistanaise les auteurs de ce crime.

Ce correspondant du journal Daily Khabrain et Daily Qomi Akhbar vivait séparément de sa famille. Son corps sans vie a été retrouvé assassiné à l’aide d’une arme blanche, comme l’affirment les citoyens de cette localité.

Muhsin Khalid, le président de Gujranwakal club de presse, rapporte à l’association international des journalistes que le défunt a été tué à l’aide d’une arme blanche par des éléments non encore identifiés.

La police pakistanaise affirme que le journaliste a été tué par des éléments non encore connus et que la police est à l’œuvre pour traquer tout suspect de cet assassinat et ajoute que les mobiles de ce crime ne sont pas encore connus.

La fédération internationale des journalistes déplore les assassinats ciblés des journalistes dans le monde, en particulier le Pakistan et l’Afghanistan et exige une enquête y relative pour mettre la lumière sur les causes et les circonstances de l’assassinat de ce célèbre journaliste. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION