Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Tanzanie – Sécurité8 janvier 2022
|Un voleur burundais arrêté en Tanzanie

Burundi - Transport7 janvier 2022
|La ministre ayant le commerce dans ses attributions se réjouit de la satisfaction des clients par rapport à la décentralisation des services de l’Otraco

Burundi - Sécurité 6 janvier 2022
|Ruyigi : Un sexagénaire mort poignardé

Burundi – Sécurité5 janvier 2022
|Un militant du Cndd-Fdd tué par un jeune Imbonerakure au Nord-ouest du pays

Burundi – Sécurité4 janvier 2022
|Une vacancière retrouvée morte à l’hôtel

Burundi - Sécurité 3 janvier 2022
|Un mort et deux autres grièvement blessés en province de Rumonge

Burundi - Justice 1er janvier 2022
|Et un ouf de soulagement chez certains justiciables !

Burundi - Politique - Nécrologie31 décembre 2021
|Décès de François Ngeze, ancien ministre de l’intérieur, à 68 ans

Burundi - Sécurité 30 décembre 2021
|Quatre personnes blessées dans des échauffourées en commune Mutaho

Burundi - Sécurité 29 décembre 2021
|Quand un policier devient une entrave aux activités présidentielles !

Burundi – Sécurité28 décembre 2021
|Plus de 20 kg de drogues saisis par la police à Kayanza

Burundi - Sécurité 27 décembre 2021
|Cibitoke : Une personne tuée en commune Buganda

Burundi – Sécurité25 décembre 2021
|Les forces de défense et de sécurité souhaitent un nouvel an au chef de l’Etat

Burundi – Malawi - Sécurité 24 décembre 2021
|Une jeune réfugiée burundaise vivant au Malawi portée disparue

Burundi - Sécurité 23 décembre 2021
|Ngozi : Un sexagénaire se donne la mort en commune Buraza

Burundi – Génocide22 décembre 2021
|Les langues se délient après le rapport de la commission vérité et réconciliation

Burundi-Sécurité21 décembre 2021
|Kayanza : Trois personnes blessées par un policier en commune de Muhanga

Burundi - Sécurité20 décembre 2021
|Cibitoke :Un corps sans vie découvert en commune de Rugombo

Burundi - Sécurité 18 décembre 2021
|Muyinga :Deux personnes tuées en commune Gashoho

Burundi - Sécurité17 décembre 2021
|930kg de chanvre saisis par la police détruits à Buringa

Burundi – Sécurité16 décembre 2021
|Les défenseurs des droits de la personne se révoltent …

Burundi - Sécurité15 décembre 2021
|Une femme tuée en province de Kayanza

Burundi - Politique14 décembre 2021
|Les « Cnlois » continuent de se lamenter

Burundi – Sécurité Alimentaire13 décembre 2021
|Des ménages fuient la famine dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité11 décembre 2021
|Découvertes macabres dans la commune de Buganda

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Muyinga : Quinze écoliers blessés dans une explosion à la grenade en commune de Buhinyuza

18 novembre 2021

Muyinga, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Quinze écoliers ont été blessés dans une explosion à la grenade dans la matinée de ce jeudi, à l’école fondamentale de Muramba, dans la commune de Buhinyuza, en province de Muyinga, au Nord-est du pays, selon Pierre Nkurikiye, le porte-parole au ministere de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique.

Pierre Nkurikiye a fait savoir qu’un qu’un écolier de la première primaire s’est présenté à l’école avec deux grenades. Un de ses camarades de classe a manipulé une d’entre elles et l’engin a explosé, faisant 15 blessés. La police a désamorcé l’autre grenade.

Ce dernier a informé que cet écolier est entre les mains du commissariat de la police communale de Buhinyuza pour une enquête y relative. Une opinion conclue que ceci confirme qu’il y a encore des armes que la population détient illégalement dans le pays. N.R.

Burundi – Politique

Gouvernement : la première tête tombe

Gitega, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Selon un décret n° 100/260 du 18 novembre 2021, la ministre du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme, Capitoline Niyonizigiye, a été destituée de ses fonctions de ministre. Cette mesure intervient après la visite du président de la République aux Emirats Arabes Unis.

La rédaction de Net Press avait pressenti cette destitution car la désormais ex ministre avait franchi le Rubicon en annulant la mission des tambourinaires de Gishora vers ce pays alors que c’est le président de la République en personne qui avait initié le dossier de leur mission aux Emirats Arabes Unis.

Elle avait en outre envoyé de faux tambourinaires, dont sa fille, la nièce du secrétaire permanent audit ministère ainsi que sa secrétaire. A Dubaï, où le Burundi devait présenter une exposition, il y avait tellement de désordre si bien que la mauvaise préparation de cette présentation a abouti à un non-événement alors que les autorités politiques burundaises misaient beaucoup sur ce voyage.

Le destin d’un ministre c’est de ne plus l’être un jour, dit-on. Capitoline Niyonizigiye devrait se contenter du statut d’ancien ministre car ce dernier débrouille souvent dans la recherche de l’emploi, que ce soit au niveau national ou international. Seulement, au cas où elle en aurait en international, il faudrait que le nouvel employeur ne sache pas comment et pourquoi elle a quitté la tête de ce ministère.

L’on signalera enfin que la chargée de missions à la présidence de la République, Irène Kabura Murihano, qui avait remplacé à ce poste Jean Marie Rurimirije, a été elle aussi destituée, emportée par le même dossier des tambourinaires. Des plaintes avaient été émises par les concernés et les jérémiades étaient parvenues jusqu’aux oreilles du président de la République.

Elle a passé très peu de temps dans les bureaux de la présidence de la République, ce qui n’arrive pas souvent à des personnes nouvellement engagées et pas n’importe où. L’on a appris qu’elle a été limogée avant même le départ du président de la République dans cette mission, ce qui était là aussi prévisible. D.N.

Burundi – Politique

L’Olucome s’exprime sur un forum national sur le développement en cours dans notre pays

Bujumbura, le 18 novembre 2021 (Net Press). Il se tient à Bujumbura du 18 au 19 novembre 2021 un forum national sur le développement du Burundi. Les cérémonies inaugurales ont été rehaussées par le président de la République, Evariste Ndayishimiye. L’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques est satisfait dudit forum.

D’emblée, il souhaite que toutes les mesures soient prises pour que ce forum national sur le développement du Burundi ne soit pas juste un lieu de divertissement et du tourisme. Il remercie même le chef de l’Etat pour cette initiative très louable. Il rappelle que de par le passé, des conférences du genre ont été organisées mais que leurs recommandations n’ont jamais été mises en application par le gouvernement.

Il fait allusion à la retraite gouvernementale de janvier 2012 dans la province de Ruyigi, à l’Est du pays, aux Etats généraux de la justice en août 2013 dans l’objectif de la rendre indépendante, une retraite gouvernementale avec la société civile dans la province de Gitega, au Centre du pays, en octobre 2014 qui a débattu sur l’inefficacité de la loi et des institutions de lutte contre la corruption.

L’Olucome déplore donc que les recommandations dégagées lors de ces trois assises qu’il juge très importantes dans la vie nationale n’ont jamais été mises en application par le gouvernement alors qu’elles ont consommé beaucoup de moyens financiers. Même un document intitulé « Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance et de Lutte contre la Corruption » mis en place par des experts nationaux et internationaux en 2011 a été rejeté par le gouvernement sans qu’il n’atteint ses objectifs.

Pourtant, déplore toujours l’Olucome, cette stratégie ci-haut mentionnée, tout comme le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, Cslp, première génération, ont été financés à hauteur de 7.500 milliards de francs burundais. L’Olucome ne s’arrête pas là car il revient sur deux rapports d’examen périodique sur la mise en application de la convention des Nations unies contre la corruption au Burundi de 2010 à 2015 et de 2015 à 2020 qui reviennent sur les manquements graves du gouvernement burundais.

Plus grave encore, selon toujours l’Olucome, les données de la banque mondiale, du fonds monétaire international, de la banque africaine de développement et des autres institutions internationales crédibles classent le Burundi parmi les trois premiers pays les plus pauvres du monde, avec un taux de pauvreté de plus de 70%. Le forum en cours devrait donc trouver des solutions durables à tous ces défis, d’où l’Olucome suggère toute une série de recommandations. J.M.

Burundi - Politique

Les administratifs de la commune Ntahangwa en collaboration avec les forces de l’ordre démolissent les maisons construites anarchiquement

Bujumbura, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Ce mercredi 17 novembre 2021, l’administrateur de la commune Ntahangwa, accompagné par les chefs des zones de son ressort ainsi que la police, ont procédé à la démolition des maisons construites anarchiquement dans les zones de Ngagara, de Cibitoke et de Mutakura. Ils ont débuté cette activité en zone Ngagara où ils ont démoli des maisons qui n’ont pas respecté la mesure de part et d’autre sur les routes principales ou construites dans les espaces verts.

Ils ont poursuivi ce travail dans la zone de Cibitoke où ils ont démoli plusieurs maisons sur la route nationale n° 9, où l’administrateur a fait savoir qu’ils devaient respecter les 14 mètres en bas de la route et 10 mètres de l’autre côté.

La population est émue et suit pour voir cette destruction massive. L’administration à la base dit qu’elle est satisfaite de cette démolition qui concerne tout le monde car il y a des gens qui n’ont pas démoli, se croyant intouchables au regard de leur rang social. L’administrateur de la commune Ntahangwa a fait savoir que cette démolition va se poursuivre pour que toutes les maisons construites anarchiquement soient détruites.

Signalons que cette instruction a été donnée la semaine dernière par le ministre ayant l’intérieur dans ses attributions, Gervais Ndirakobuca, dans une réunion avec tous les administratifs en mairie de Bujumbura. Au cours d’une évaluation du travail de démolition, il avait fait savoir que la démolition a été réalisée à 70% dans cette commune Ntahangwa.

Il avait demandé aux administratifs qui n’accomplissent pas leur devoir de démissionner au lieu de rester les bras croisés. Il avait par la même occasion signalé qu’il n’entrera pas dans le jeu de démolition des maisons construites anarchiquement. De son côté, le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, avait ajouté que c’est la dernière chance pour le faire et que les administratifs avaient la force nécessaire pour mettre en application la loi du ministère de l’intérieur. N.B.

Burundi - Catastrophes Naturelles

L’impatience au relogement gagne les victimes de la montée des eaux du lac

Rumonge, le 18 novembre 2021 (Net Press). Les victimes de la montée des eaux du lac Tanganyika se montrent impatientes quant à leur relogement sur un autre site sûr. Le gouverneur de la province Rumonge, au Sud-ouest du pays, Consolateur Nitunga, tranquillise et indique que le processus de leur relogement avance.

Les victimes de la montée des eaux u lac Tanganyika indiquent être gagnées par l’impatience par rapport à leur relogement vers un autre site plus sûr. Ces déplacés sont soit hébergés dans la grande salle de la ville de Rumonge, soit par des parentés, des voisins ou des amis depuis les mois d’avril et de mai 2021.

Ils indiquent avoir demandé d’être réinstallés sur un site plus sûr depuis des mois mais en vain. Ils disent être confrontés à plusieurs problèmes dont le manque de logement, de moustiquaires, de couvertures, de matériel scolaire, de médicaments et de nourritures.

Consolateur Nitunga, gouverneur de la province de Rumonge, indique que le processus de leur relogement vers un autre site suit son cours normal et précise que récemment, il a fait visiter l’ambassadeur de l’Union européenne dans le quartier de Nkayamba de la ville de Rumonge, qui a été fortement touché par la montée du lac pour un éventuel appui. Il demande à ces déplacés d’être patients et d’attendre l’aboutissement du processus.

Signalons que la province de Rumonge héberge un village des déplacés suite aux catastrophes naturelles survenues dans les communes de Bugarama et de Muhuta de cette province où 134 familles victimes des glissements de terrain ont été relogées dans le village de Mayengo en commune de Rumonge. F.N

Burundi – Ouganda – Sécurité

Un Burundais présumé terroriste interpellé en Ouganda

Kampala, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Il voyageait sur une identité ougandaise au nom de Mbabazi Turinayesu. Il a été interpellé dans la soirée de ce mercredi 17 novembre avec deux fusils cachés dans sa sacoche dans la localité de Kisoro alors qu’il s’apprêtait à joindre la ville de Kampala, la capitale politique ougandaise.

Selon des sources sur place, le présumé terroriste burundais attendait un bus dans la localité de Kisoro qui devrait l’emmener sur Kampala lorsqu’il a été suspecté avant d’être fouillé par la police accréditée dans cette localité. Deux fusils ont été découverts dans sa sacoche.

La porte-parole de la police ougandaise, le brigadier général Flavia Byekwaso, a déclaré que le suspect a été arrêté pour une enquête y relative, pour savoir s’il serait dans la boite des groupes terroristes qui ont attaqué mardi la ville de Kampala, ce qui a occasionné la mort de 3 personnes, dont 1 policier et 37 blessés.

L’on saura qu’un autre acte terroriste a été étouffé dans l’œuf dans la ville de Nantana, selon ce communicateur de la police ougandaise. Pour rappel, des kamikazes ont pris pour cible la capitale ougandaise Kampala, tuant au moins trois personnes et en blessant plus de 30 autres, selon la police.

Trois assaillants à moto se sont fait exploser près du parlement et du siège de la police de la ville. Le nombre de morts risque d’augmenter, les explosions ayant laissé des morceaux de corps éparpillés dans les rues. N.R.

Burundi - Agriculture

Les agriculteurs et éleveurs devraient planifier leurs activités selon la prévision de l’IGEBU

Gitega, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Ce sont des propos d’Augustin Ngenzirabona, directeur général de l’institut géographique du Burundi, Igebu, dans une déclaration qu’il a sorti ce mercredi 17 novembre 2021 où il a fait savoir que les précipitations vont se stabiliser sur tout le pays selon les prévisions de l’Igebu.

Il a fait savoir que la période de sécheresse observée ces derniers jours va prendre fin et la situation sera normale. Il a ajouté que les données fournies par l’institution météorologique et les prévisions météorologiques du centre régional de Nairobi clarifient que la situation va se normaliser.

Le directeur général a ajouté qu’il y aura une faible précipitation mais qui permettra aux récoltes de mûrir. Il demande aux utilisateurs de la météo de se servir de ces données pour planifier leurs activités. N.B.

Burundi - Santé

Les affiliés de la mutuelle de la fonction publique priés de récupérer leurs cartes biométriques

Bujumbura, le 18 novembre 2021 (Net Press). Ceci figure dans un communiqué de la mutuelle de la fonction publique signé le 17 novembre 2021 qui porte à la connaissance du public en général et de ses affiliés en particulier, que la note de service N° 574/DG/1560/2021 du 12 novembre 2021 concernant l’utilisation de la carte biométrique, qui dit que les cartes en cartons ne seront plus acceptées à partir du 1er décembre 2021, passée sur les réseaux sociaux, concerne le personnel de la mutuelle uniquement.

La mutuelle de la fonction publique saisit cette même occasion pour rappeler aux affiliés qui n’ont pas encore eu leurs cartes biométriques de s’en procurer à Bujumbura auprès du siège de la mutuelle et à l’intérieur dans les agences de Gitega, de Ngozi et de Bururi jusqu’à nouvel ordre.

A la question de savoir combien d’affiliés ont déjà eu leurs cartes biométriques, la directrice générale, Annonciate Sendazirasa, a répondu qu’elle n’a pas de chiffres en tête mais que pour le moment, les affiliés viennent en grand nombre pour chercher leurs cartes biométriques. N.B.

Burundi - France – Politique

Une Franco-Burundaise à la course présidentielle française de 2022 !

Paris, le 18 novembre 2021 (Net Press) . Elle s’appelle Jeanne Muvira, pharmacienne de formation, native du quartier III de la zone Ngagara, dans la commune urbaine actuelle de Ntahangwa, au nord de la capitale économique Bujumbura. Sur compte tweeter, elle annonce officiellement qu’elle va briguer le fauteuil présidentiel française de 2022.

Jeanne Muvira dit que ses ambitions politiques avaient été retardées par son hospitalisation après avoir subi un très grave accident. Depuis l’hôpital, elle était défenseuse des droits des malades là où elle a gagné de la popularité sur le public français.

Qui est Jeanne Muvira

L’opinion française l’appelle ‘’MUVIRA Solutions’’, est une femme engagée dans le développement de l’humain en formant les entreprises, les Institutions, la Jeune Génération,… à développer la culture de la SOLUTION au lieu de se focaliser sur les problèmes. C’est en permettant à chacun de changer ses croyances limitantes et d’accéder à son potentiel personnel inné que Jeanne Muvira contribue à décomplexer entre autres les entrepreneurs et les leaders africains à entrer dans l’histoire de l’Excellence et de la Compétitivité.

Munie de sa caisse à outils pratique, elle intervient dans différents organismes pour les aider à élaborer une vision claire, à construire des équipes qui gagnent, à évaluer les ressources nécessaires à l’atteinte de la vision et ainsi leur permettre de s’inscrire dans une démarche de création et d’initiatives innovantes. N.R.

Communiqué

Il est porté à la connaissance de la clientèle et des lecteurs de l’agence de presse en ligne Net Press que le nommé Déo Hamenyimana, ancien comptable à ladite agence, ne fait plus partie de son personnel. Désormais, il ne peut plus engager l’agence en quoi que ce soit. Pour toute information complémentaire, prière s’adresser à la Direction au +257 22217080, au +257 75760349 ou au courriel : netpressn@gmail.com.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel