Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 7 mai 2022
|Bubanza : Deux personnes tuées en commune de Rugazi

Burundi - Sécurité 6 mai 2022
|Une personne tuée par coup de hache en province de Ruyigi !

Burundi – Sécurité5 mai 2022
|Trois personnes détenues pour des raisons de meurtre

Burundi – Somalie – Sécurité4 mai 2022
|Une basée de l’Union africaine visée par des Shababs, des soldats burundais tués

Burundi – Sécurité - Justice3 mai 2022
|Elle réclame une enquête après la découverte d’un corps sans vie

Burundi - Sécurité 2 mai 2022
|Le magasin Ladak attaqué par un incendie

Burundi – Politique 30 avril 2022
|Sept opposants arrêtés en province de Ngozi

Burundi - Sécurité 29 avril 2022
|Quatre personnes tuées en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière28 avril 2022
|Muramvya : Un enfant tué et deux autres blessés lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 avril 2022
|Une bagatelle somme d’argent volée au boulevard Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité Routière26 avril 2022
|Bujumbura Mairie : Une personne tuée lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 25 avril 2022
|Un corps en décomposition découvert en province de Cibitoke

Burundi – Sécurité23 avril 2022
|Vers l’éradication de la conservation du carburant dans les ménages à Rumonge

Burundi – Sécurité22 avril 2022
|Un homme accusé de meurtre incarcéré dans le cachot de la police à Ngozi

Burundi – Sécurité21 avril 2022
|Trois personnes mortes lors de l’extraction des minerais à Mabayi

Burundi - Sécurité 20 avril 2022
|Une jeune fille retrouvée morte en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 avril 2022
|Deux personnes sans vie retrouvées sur la colline Gatunguru

Burundi – Sécurité18 avril 2022
|Un policier tué lors d’une attaque à la grenade au centre-ville de Kirundo

Burundi - Sécurité Routière16 avril 2022
|Une personne gravement blessée lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 15 avril 2022
|Des affrontements entre « Cnlois » et « Cnddfddistes » : la police tire dans l’air

Burundi - Politique14 avril 2022
|Le premier ministre présente le bilan de son gouvernement

Burundi - Sécurité 13 avril 2022
|Bubanza : Une personne échappe de justesse à un assassinat en commune de Bubanza

Burundi – Sécurité12 avril 2022
|Le bandistime augmente d’un cran dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité11 avril 2022
|La découverte des corps sans vie inquiète

Burundi - Sécurité 9 avril 2022
|Une veuve échappe de justesse à un assassinat au centre-ville de Gitega

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Cibitoke : Une personne tuée en commune Buganda

27 décembre 2021

Cibitoke, le 27 décembre 2021 (Net Press) . Un corps sans vie d’une personne non encore identifiée a été découvert ce samedi 25 décembre vers 17 h à la transversale 4, de la colline Nyamitanga, .en commune de Buganda, en province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Les causes et les circonstances de sa mort n’ont pas été élucidées.

Le corps sans vie a été découvert pour la première fois par un habitant qui se rendait aux activités champêtres. Il était ligoté et allongé dans le champ. Des militaires et policiers ainsi que l’administrateur de la commune de Buganda, Pamphile Hakizimana, ont ordonné que le cadavre soit enterré.

Pamphile Hakizimana qui promet une enquête demande aux habitants de rester vigilants à tout suspect et de fournir toute information susceptible de démasquer les auteurs d’assassinats des personnes dont les cadavres sont jetés à cet endroit.

C’est le 9ème cadavre retrouvé dans la localité depuis le début de 2021, selon un élu local qui dénonce des promesses d’enquête qui n’aboutissent jamais. N.R.

Cibitoke – Sécurité

Découverte d’une cache d’arme en province de Cibitoke

Cibitoke, le 27 décembre 2021 (Net Press) . Une grenade de marque chinoise a été découverte dans la matinée de vendredi 24 décembre par des policiers en patrouille le long de la rivière Rusizi, sur la colline Rusiga, de la commune Rugombo, en province Cibitoke.

Selon des sources bien informées, cet engin explosif en bon état aurait été jeté dans la nature par des malfaiteurs inconnus qui auraient emprunté ce sentier, la nuit ou quelques heures avant le passage de cet élément de patrouille.

Des responsables administratifs et policiers exhortent la population de Rugombo et de Buganda à informer le plutôt possible les forces de l’ordre chaque fois qu’elle s’aperçoit d’un suspect avec ce genre d’armes.

Plus de 20,5 kilogrammes de chanvre indien ont été saisis vendredi le 24 décembre 2021, au cours d’une fouille-perquisition effectuée par la police, en compagnie de l’administration, dans deux ménages de la 1ère transversale de Nyamitanga, près de la rivière Kagunuzi, de la commune Buganda, en province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi).

A cette occasion, environ 20 kilos de ce stupéfiant ont été découverts dans la maison d’un nommé Emmanuel Ndaruruhire, tandis que le reste a été saisi chez un voisin, un certain Bikorimana.

Une troisième personne, Albert Nzomararumwe, a été appréhendée pour complicité avec les deux premières. Des responsables administratifs et policiers apprécient positivement la collaboration avec les gens interrogés, pour connaître le circuit de ce trafic.

Ces responsables administratifs interpellent la population, à dénoncer tous ceux qui font la commercialisation de toute sorte de stupéfiants dans cette commune de Buganda, surtout près de la frontière commune avec la République démocratique du Congo. N.R.

Burundi – Médias - Sécurité

Pascal Butoyi, un journaliste chevronné de la Rtnb menacé de mort

Bujumbura, le 27 décembre Il s’appelle Pascal Butoyi, il travaille à la rédaction en tant que journaliste environnementaliste. Dans une lettre adressée au directeur général de la Rtnb (Radio-télévision nationale du Burundi) le 8 décembre, il se dit inquiet pour sa sécurité et demande sa protection et celle de sa famille.

Selon sa correspondance, le journaliste dit subir des menaces suite à une série de reportages effectués à Gasekebuye, zone de Musaga (commune de Muha, en mairie de Bujumbura, la capitale économique). Ces reportages ont débouché à la descente de trois ministres, celui en charge des affaires intérieures et de la sécurité, celui de l’infrastructure et celle de la justice.

Ces trois ministres ont pris la mesure de suspendre l’exploitation illégale et anarchique de la parcelle d’un certain Aimé Emmanuel Nibigira qui menaçait les ménages environnants.

Pascal Butoyi signale qu’il a fait objet de menaces à trois reprises et qu’il est pourchassé jusqu’à l’entrée de la Rtnb par des hommes non identifiés à bord d’un véhicule TI immatriculé D5640A. Il demande au directeur général de la Rtnb d’intervenir pour que sa sécurité et celle de sa famille soit assurée.

Et un silence de mort autour d’un cri d’alarme !

Quelques employés de la Radiotélévision Nationale du Burundi ainsi que d’autres professionnels des média trouvent anormal que le Directeur Général de la Rtnb se tait, d’autant plus qu’il n’a pas diffusé le reportage sur son propre media d’autre part, selon nos sources, les Directeur Général de la Rtnb et ses proches collaborateurs devraient être élus par leurs pairs, un ancien journaliste, d’une personnalité irréprochable, pour défendre les intérêts du métier. Car, selon nos confrères, le numéro un de la Rtnb nommé par décret travaille à la solde des mains qui l’ont béni.

Burundi - Politique

Vers la mise en place de la commission nationale pour la jeunesse d’ici février 2022

Bujumbura, le 27 décembre 2021 (Net Press) . C’est ce qu’a déclaré le ministre ayant la jeunesse dans ses attributions, Ezéchiel Nibigira, au cours d’une conférence de presse de ce lundi 27 décembre 2021. Il a fait savoir qu’il y a une commission de 9 personnes chargée de préparer les élections dans tout le pays et dans tous les échelons.

Ezéchiel Nibigira a indiqué que ce travail doit se dérouler dans la transparence. En effet, la commission a été composée en fonction des différentes catégories des jeunes pour qu’ils soient tous représentés conformément à la constitution burundaise.

Il a invité toutes les parties prenantes, surtout les jeunes, de se préparer pour se faire élire au niveau de tous les échelons. Signalons que cette commission nationale pour les jeunes a un mandat de cinq ans. N.B.

Burundi - Economie

La Cogerco supplantée par une société mixte

Bujumbura, le 27 décembre 2021 (Net Press) . Ce sont des propos de Deo Guide Rurema, ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage la semaine passée lorsqu’il était en train de présenter le rapport semestriel.

Il a fait s’avoir que l’entreprise Cogerco (compagnie de gérance du coton) a déjà contracté plus de 4 milliards de dettes. Comme sa santé financière a été déjà signalée au gouvernement, on a suggéré deux choses. La première suggestion est de tout faire pour qu’elle continue à travailler tant bien que mal, en multipliant les terres cultivables du coton, une proposition déjà en cours.

Le ministre Rurema a mentionné qu’un autre avis est de faire de la Cogerco une société mixte. Déo Guide Rurema a renchéri qu’il l’a fait savoir au public et qu’ils ont dressé des procès-verbaux au gouvernement, mais que pour arriver à ce stade, cela demande beaucoup de choses, notamment l’inventaire de tous les biens de la Cogerco et son trésor. Selon le ministre, les premiers rapports sont déjà prêts.

Le ministre a enfin fait savoir que la société Afritextile a accepté de se mettre ensemble avec l’Etat pour faire une société mixte qui va remplacer la Cogerco. Il a conclu qu’ils sont à l’œuvre pour que d’ici le début de l’année 2022 ils puissent débuter avec la société mixte. N.B.

Burundi - Elevage

La stabulation permanente commence à créer des conséquences néfastes à Muyinga

Muyinga, le 27 décembre 2021 (Net Press). Au moment où les éleveurs manquent des herbes (tripsacum et les roseaux) pour nourrir leurs bétails, ils commencent à voler les herbes d’autrui par force. Les voleurs indiquent qu’ils viennent pour le compte de tel colonel ou telle autre autorité locale.

La population de Muyinga, au Nord-est du pays, demande que cette pratique soit bannie car elle est source d’insécurité. Il arrive des fois que les voleurs menacent les populations car ils sont armés de couteaux, de machettes et de bâtons comme s’ils veulent engager un combat.

Les administratifs disent qu’ils sont au courant de ces lamentations de la part de la population et promettent un châtiment exemplaire des voleurs une fois attrapés. Signalons que le ministre ayant l’agriculture dans ses attributions, qui a mis en vigueur cette loi, a fait savoir que le gouvernement a donné 3 ans pour se préparer à planter les herbes, que ce temps est suffisant.

Il a ajouté que pour ceux qui pensent qu’il faudrait encore un autre temps supplémentaire, ils ne seraient même pas prêts après 10 ans. C’est au moment où la population de Gitega dit qu’elle est habituée à cette nouvelle pratique qui est rentable en lait et en fumier, voire au niveau de la viande.

Le ministre suggère à ceux qui ont de grandes superficies de les clôturer pour y faire brouter leur bétail. Il a en a profité pour dénoncer ceux qui clôturent les domaines de l’Etat. Il a fait savoir qu’il a exhorté l’administration de faciliter ceux qui ont fait des padoques de les laisser sortir leur bétail à condition qu’il ne broute pas dans les superficies de l’Etat. N.B.

Burundi – Afrique du Sud – Politique

Décès de l’icône de la lutte contre l’Apartheid, Desmond Tutu

Pretoria, le 27 décembre 2021 (Net Press) . L’archevêque anglican, prix Nobel de la Paix, est décédé à l’âge de 90 ans. Pour Nelson Mandela, il était « la voix des sans voix ». Monseigneur Desmond Tutu, icône de la lutte contre l’apartheid, est décédé dimanche 26 décembre, a annoncé le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

Le président exprime « au nom de tous les Sud-Africains, sa profonde tristesse suite au décès, ce dimanche, de cette figure essentielle de l’histoire sud-africaine, dans un communiqué. « Le décès de l’archevêque émérite Desmond Tutu est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée », a ajouté le président.

« Un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid, il était aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui ont souffert de l’oppression, de l’injustice et de la violence sous l’apartheid et pour les opprimés et pour les oppresseurs du monde entier », a ajouté Cyril Ramaphosa.

En 2013, il promet même de ne plus jamais voter pour le parti qui a triomphé l’apartheid. « Je n’ai pas combattu pour chasser des gens qui se prenaient pour des dieux de pacotille et les remplacer par d’autres qui pensent en être aussi », déplore Tutu. Toute sa vie, le révérend Desmond Tutu aura lutté contre l’oppression, le racisme, la pauvreté et l’homophobie. J.M.

Revue annuelle de la presse

1er janvier 2021

La sécurité garantie dans tout le pays dans la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021

Gitega, le 1er janvier 2021 (Net Press) . Nous apprenons des sources officielles que la sécurité a été totale lors du passage de l’année 2020 à 2021. Cela a été confirmé par le porte-parole du ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Pierre Nkurikiye.

Les populations fêtent la fin de l’année dans l’allégresse

Bujumbura, le 1er janvier 2021 (Net Press). Des populations dans la capitale économique ont célébré le nouvel an 2021 dans l’allégresse. Certains étaient dans leurs familles, d’autres dans des boîtes de nuit, d’autres encore dans différentes églises pour l’adoration du Tout-Puissant qui les a gardés en vie jusqu’au début du nouvel an.

Cependant, dans certaines provinces de l’intérieur du pays, cela n’a pas été le cas. C’est notamment dans la province de Ngozi, au Nord du pays, où les boissons fabriquées par la Brarudi ont fait défaut. Il s’agissait essentiellement de la bière Amstel blonde qui n’était pas disponible.

Un agent du protocole de l’Ombudsman sous les verrous

Bujumbura, le 2 janvier 2021 (Net Press). Dans l’une de ses dépêches de la Saint Sylvestre, la rédaction avait mentionné un cas d’évasion à l’aéroport international Melchior Ndadaye du fils de l’Ombudsman, après un test du covid-19, en date du 25 décembre dernier. Au lieu de se rendre dans un hôtel de confinement, il avait opté pour rentrer à la maison à l’insu de tout le monde.

Les autorités de l’aéroport, tout comme celles de la santé au même endroit, avaient rédigé un procès-verbal d’évasion de ce jeune homme. Le président de la République, Evariste Ndayishimiye, lors de son émission publique du 30 décembre, avait critiqué le comportement de certains dirigeants qui facilitent le départ des voyageurs sans attendre les résultats du test de covid-19.

Nous apprenons qu’un agent du protocole de l’Ombudsman qui a facilité cette évasion, un prénommé Pascal, est détenu depuis ce 30 décembre à la prison centrale de Mpimba pour cette infraction. Nous apprenons également que le substitut du procureur de la République de Ngozi, est détenu lui aussi à Mpimba depuis cette même date. La rédaction ne connaît pas encore les infractions à charge de cette deuxième personne. J.M.

La présidence de la République donne raison aux enseignants

Gitega, le 4 janvier 2021 (Net Press). Le ministre de l’éducation est prié par la présidence de la République, dans une correspondance du chef de cabinet civil de cette institution, le général Gabriel Nizigama, de redresser la situation à temps dans la gestion du fond pour le logement des enseignants, Fle.

Celui-ci reconnaît qu’il y a des irrégularités de gestion notamment dans l’administration, la trésorerie et les crédits. Elle se pose également quant à l’acquisition du véhicule du fond, l’organisation des activités, le recrutement et la fidélisation des membres. Il est donc recommandé au ministère de tutelle de tout faire pour recouvrer les montants indument perçus pour les retourner dans les caisses.

Le ministère doit également s’assurer de la séparation du fond pour le logement des enseignants et ceux de la Cossessona, une coalition des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale, pour ne plus désorienter les enseignants. Rappelons qu’une centaine d’enseignants avaient observé un sit-in devant les bureaux du Fle. D.N.

"Le premier ennemi de la population est la pauvreté", dixit le ministre de l’intérieur

Rumonge, le 5 janvier 2021 (Net Press) . Cette affirmation émane du ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Gervais Ndirakobuca, dans une réunion qu’il a tenue ce mardi 5 janvier 2021 en commune Burambi, de la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, à l’endroit des administratifs.

Le ministre Gervais Ndirakobuca, dans sa première réunion qu’il a tenu à Burambi, a dit que la population du Burundi doit savoir que le premier ennemi de la population est la pauvreté. Il a affirmé que l’ennemi n’est pas lié à l’ethnisme. Il a demandé à tous les administratifs à la base de Rumonge de transmettre ce message afin de sauvegarder la paix et la sécurité du pays.

Il a souhaité que la population de Rumonge, cette année, soit le modèle dans les activités de développement du pays. Nous devons ces informations à nos confrères de la radio Izere, basée dans cette même province. N.B.

Arrestations en cascades des "Cnlois" dans la province de Bujumbura

Bujumbura, le 6 janvier 2021 (Net Press) . L’on apprend que depuis le 2 janvier dernier, des membres du principal parti d’opposition, Cnl, dans les communes de Kanyosha et de Nyabiraba, dans Bujumbura rural, à l’Ouest du pays, ont été arrêtés par des éléments de la police en compagnie des jeunes du parti de l’Aigle.

Selon des informations dignes de foi, ils seraient accusés de collaborer avec les criminels, allusion faite à l’embuscade tendue dans la commune de Mugongo Manga le 30 décembre dernier, qui a coûté la vie à une jeune fille. Au total, 9 jeunes membres du Cnl ont été arrêtés au moment où d’autres ont fui leurs domiciles pour éviter d’être appréhendés.

Le parti Cnl rejette toutes ces arrestations et indique qu’il ne saurait être victime des embuscades qui se commettent sur la voie publique, dit par ailleurs que lui aussi est partisan de la paix. Nous apprenons que les éléments aux mains de la police sont détenus dans les cachots de Kanyosha et de Nyabiraba et qu’ils sont sur le point de se voir transférer dans les cachots du service national des renseignements à Bujumbura, la capitale économique. J.M.

L’association Ntabariza au chevet des prisonniers et de leurs familles

Bujumbura, le 7 janvier 2021 (Net Press) . Dans une interview exclusive avec le président de l’association Ntabariza, Jean Marie Nshimirimana, ce mercredi 6 janvier, cette association sans but lucratif salue la mesure du président de la République, lors du message à la Nation, relative au récent relâchement des prisonniers ainsi que de 54 prisonniers de la prison centrale de Rumonge. Il demande aux âmes charitables et au gouvernement de donner un coup de main à ces anciens détenus car, selon lui, ils sortent des quatre murs de la prison dans la précarité extrême.

Sa peine est revue de 4 à 21 ans

Gitega, le 8 janvier 2021 (Net Press). Il s’agit d’Aimé Irambona, ancien responsable adjoint des Imbonerakure de Gitega et responsable de l’urbanisme et de l’habitat dans la région Centre-est. Il a été appréhendé avec un cadavre dans son véhicule qu’il allait jeter dans une rivière, dépouille d’un homme qu’il venait de tuer pour avoir volé un carton de carreaux.

En date du 28 décembre, cet homme avait été condamné à 4 ans de prison mais ce mercredi 6 janvier, la cour d’appel a jugé inacceptable ce jugement. C’est ainsi qu’il a été condamné à 21 ans de prison ferme et trois autres coaccusés ont été condamnés à perpétuité. Deux autres ont été condamnés respectivement à une année et l’autre 6 mois. Il y a satisfaction au niveau de sa famille.

Quand Gitega accélère la vitesse contre covid-19 !

Gitega, le 9 janvier 2021 (Net Press). Dans un communiqué rendu public par le président du comité chargé de lutter contre la propagation et la contamination du covid-19 au Burundi, Gervais Ndirakobuca, Gitega vient de prendre ce 8 janvier des mesures draconiennes pour contrecarrer la propagation et la contamination du Covid-19 au Burundi.

Ce communiqué informe le public qu’à partir du 11 janvier 2021, toutes les frontières terrestres et maritimes sont fermées à la circulation des personnes à l’exception de la circulation des marchandises. Tous les voyageurs, à l’arrivée à l’aéroport international Melchior Ndadaye, devront se soumettre à une quarantaine obligatoire de 7 jours calendrier et ceux qui seront testés positifs au covid -19 seront transférés à l’un des centres de prise en charge pour traitement, à leurs frais.

La Direction et le personnel de l’Agence de presse en ligne Net Press souhaitent à leur aimable clientèle une joyeuse fête de Noël et une heureuse année 2022. Que la nouvelle année soit une source de bonheur, de prospérité et de succès pour tous et chacun dans leur vie tant privée que professionnelle.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA