Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité21 novembre 2022
|Un journaliste porté disparu depuis 48 heures

Burundi – Sécurité19 novembre 2022
|Les auteurs du hold-up à la cathédrale de Ngozi arrêtés

Burundi – Sécurité18 novembre 2022
|La cathédrale de Ngozi victime d’un cambriolage

Burundi – Tunisie – Francophonie17 novembre 2022
|Le chef de l’Etat attendu à Djerba…

Burundi – Sécurité Routière16 novembre 2022
|Quand des policiers chargés de la sécurité des institutions se font la loi

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

 

 

 

 

 

 



Burundi – Médias

La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

3 mai 2022

A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai, Mme Diane Ndose a bien voulu accorder une interview à la rédaction de Net Press malgré son calendrier très chargé.


Diane Ndonse au siège de la Radio Trans Equatoriale dont elle est correspondante.

N.P. Depuis quand l’association que vous présidez existe ?

D.N. Je commencerai par une présentation de l’AFJO et les raisons de sa création. L’Association Burundaise des Femmes Journalistes, (AFJO) a été créée en novembre 1996 par des femmes/filles journalistes du Burundi. Elle a été agréée en février 1997 par l’Ordonnance Ministérielle N°530/094 du 26 février 1997.

Les membres de l’AFJO proviennent de la presse publique et privée, des médias écrits et audiovisuels. En créant l’association, les membres étaient convaincues que, réunies en association, elles peuvent mieux œuvrer pour la promotion de la femme burundaise en général, et de la femme journaliste en particulier et ainsi contribuer à l’émergence d’une société paisible et prospère.

La communication et les médias constituent, pour l’AFJO, des éléments fondamentaux de la cohésion sociale, d’intégration régionale et de développement socioéconomique. La cohésion sociale et le développement n’est possible qu’avec la mobilisation générale des médias en faveur de cet objectif.

L’AFJO est l’une de ces Organisations de la Société Civile (OSC) qui souhaitent qu’il y ait équilibre entre la plus grande liberté d’information et d’opinion pour les médias et la plus grande responsabilité individuelle et collective des médias et des journalistes pour atteindre l’objectif de cohésion sociale et de développement socioéconomique.

Vision de l’AFJO

A propos de la vision de l’AFJO, la Présidente Ndonse précise qu’il s’agit d’une société paisible et prospère où les femmes et les hommes jouissent pleinement et équitablement des droits sociaux, culturels, économiques et politiques.

Mission de l’AFJO

Il s’agit de Défendre et de promouvoir les droits des femmes en général et ceux des femmes des médias en particulier à travers les actions de communication, dans le but de contribuer au plein épanouissement des hommes et des femmes et à un développement juste et durable de la société.

Valeurs fondamentales de l’AFJO

Il s’agit de la solidarité, du respect, du dialogue, le professionnalisme et l’équité. Et de préciser que l’Association des Femmes Journalistes est dans une année jubilaire. Le 11 mars dernier, elle a fêté 25 ans de l’AFJO.

N.P. Pouvez-vous tenter de donner son bilan ?

D.N. Concernant les réalisations, l’AFJO est engagée depuis plus de vingt-cinq ans dans la promotion des droits des femmes en général et les droits des femmes journalistes en particulier, à travers les actions de communication et des médias. Elle a contribué notamment à la formation des journalistes sur le genre dans les médias, à la production médiatique pour et/ou par la femme, au plaidoyer et communication pour améliorer l’image et la place des femmes dans les médias, au renforcement des partenariats pour la prise en compte du genre, à la lutte contre les violences basées sur le genre, à la consolidation de la paix et à la promotion du leadership féminin.

N.P. Au niveau de l’aspect genre, qu’est l’état des lieux dans les différentes rédactions que vous connaissez ?

D.N. Nous n’avons pas de chiffres actualisés, mais de façon globale, les femmes sont sous représentées dans les médias. D’après les données du Conseil National de la Communication, CNC, de 2019, les femmes journalistes enregistrées au Cnc étaient à 30%. Et les femmes qui occupent les postes de responsabilité étaient autour de 9%.

Les défis

L’AFJO a également des défis qui persistent, notamment la voix de la femme qui reste minoritaire dans les médias, les sujets en rapport avec les violences sexuelles et basées sur le genre ne sont pas suffisamment traités par les médias, certaines femmes burundaises fuient encore le micro, la persistance des stéréotypes sexistes dans les médias, certains médias diffusent des chansons qui incitent aux violences basées sur le genre, le manque d’estime de soi chez la femme, le phénomène du harcèlement en milieux du travail, les jeunes journalistes éprouvent un besoin de renforcement des capacités dans les thématiques relatives au journalisme, y compris le journalisme sensible au genre, etc.

N.P. Quelles sont les perspectives d’avenir de votre association ?

D.N. L’Afjo, pour les perspectives d’avenir, privilégie des axes d’intervention.

1. Renforcement des capacités. Il s’agit de former les journalistes sur les techniques d’animation radio et production d’un magazine radio, l’écriture journalistique, l’intégration du genre dans les productions médiatiques, les principes fondamentaux de la gestion des organisations.

2. Promotion et défense des droits humains et de l’équité genre. Organiser le « Prix Genre et médias », celui-là sera décerné aux gagnants la semaine prochaine, le 10/05/2022, produire des messages radios pour sensibiliser et mobiliser la communauté sur les besoins et préoccupations du moment, réaliser la production médiatique sur des sujets d’actualité qui concernent les femmes/filles, effectuer des rencontres de plaidoyer pour la prise en compte du genre dans les médias et dans les programmes de développement de ma communication, participer aux journées nationales et internationales de la radio, de la femme, de la presse, de la femme africaine, de la paix, de la femme rurale, de la fille, de la lutte contre les violences basées sur le genre, etc.

3. Autonomisation de la femme burundaise

Sensibiliser les femmes journalistes sur la culture entrepreneuriale, former des journalistes sur l’élaboration d’un plan d’affaire et comment trouver l’idée d’entreprise de presse intégrant le genre, inciter les membres à initier un projet commun générateur de revenus pour les membres et pour l’Association.

4. Contribution à l’amélioration d’un environnement médiatique responsable pour le développement durable

Sensibiliser les administratifs à la base sur l’éducation sur la Rôle et l’importance des médias, faire des réunions de plaidoyer pour l’intégration de la dimension genre dans l’élaboration des politiques programmes et documents en rapport avec la communication et médias, organiser une rencontre de suivi de la mise en œuvre de la charte des médias sensibles au genre par le Ministre de la communication, le président du CNC, les responsables des médias.

Recommandations

Pour venir à bout, l’AFJO demande au gouvernement d’intégrer les aspects et dimension genre dans la loi sur la presse en cours de révision, d’appuyer les médias, à travers le fonds d’appui aux médias, tout en tenant compte des besoins des hommes et des femmes, de tenir compte de l’équité genre dans les programmes de communication et des médias.

Aux responsables des médias, il est recommandé de mettre en place un code de conduite pour prévenir le harcèlement en milieu du travail, de considérer les hommes et les gemmes au même pied d’égalité dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information, de ne pas diffuser des programmes qui incitent à la violence.

Aux femmes et filles journalistes, il est demande de faire preuve de professionnalisme dans leur travail et de contribuer à la promotion du leadership féminin dans les médias.

Propos recueillis par Jean Claude Kavumbagu

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !