Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 septembre 2022
|Un corps sans vie enterré avant son identification dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité 16 septembre 2022
|Un véhicule volé à la clinique prince Louis Rwagasore !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2022
|Une personne meurt par noyade en province de Rumonge !

Burundi - Serbie – Sécurité 14 septembre 2022
|Deux jeunes Burundais tués en Serbie !

Burundi - Sécurité 13 septembre 2022
|Bujumbura : Un jeune homme attrapé en fragrant délit en train d’arracher des croix au cimetière de Kamesa

Burundi - Sécurité 12 septembre 2022
|Tentative d’assassinat d’un haut gradé de la police !

Burundi - Sécurité Routière 10 septembre 2022
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage !

Burundi – Sécurité9 septembre 2022
|Une station d’essence part en fumée au Nord de la capitale économique

Burundi – Politique - Opinion 8 septembre 2022
|Spécial « Départ d’Alain Guillaume Bunyoni »

Burundi – Politique7 septembre 2022
|Vers un changement de gouvernement ?

Burundi – Sécurité – Education6 septembre 2022
|245 candidats sous-officiers incorporés définitivement à Bururi.

Burundi – Sécurité5 septembre 2022
|La police saisit plus ou moins 200 kilos de chanvre dans la province de Makamba

Burundi – Rwanda - Justice 3 septembre 2022
|Le chanteur rwandais enfin libre !

Burundi – Sécurité – Justice2 septembre 2022
|Vers la guérison de l’homme qui s’est coupé les parties intimes à Rumonge

Burundi - Sécurité 1er septembre 2022
|Cent personnes sans-abri raflées par la police !

Burundi – Sécurité31 août 2022
|Un corps sans vie d’une femme décapitée découvert dans la province de Ngozi

Burundi – Sécurité30 août 2022
|Les enfants de la rue : une certaine menace ou une menace certaine sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 29 août 2022
|Seize filles accusées de pratique de la prostitution interpellées en zone de Bwiza !

Burundi – Sécurité Routière27 août 2022
|Un accident de roulage fait un mort et trois blessés dans la province de Cibitoke

Burundi – Rdc – Sécurité26 août 2022
|Le Burundi informe officiellement avoir envoyé des troupes en Rd Congo

Burundi – Ouganda – Sécurité Routière25 août 2022
|Accident mortel en Ouganda d’un véhicule venu de Bujumbura

Burundi –Sécurité 24 août 2022
|Plus de 150 kg de chanvre saisis lors d’une fouille-perquisition au centre-ville de Rumonge

Burundi – Sécurité Routière 23 août 2022
|Gitega : Deux personnes blessées lors d’un accident de roulage en commune de Giheta

Burundi - Sécurité22 août 2022
|44 familles des victimes de la montée du lac demandent une assistance

Burundi – Sécurité20 août 2022
|Pour soupçon de vol de viande, il a été battu et brûlé

 

 

 

 

 

 



Burundi - Politique

Un nouveau look au sein du conseil d’administration de l’office burundais des recettes !

27 juillet 2022

Bujumbura, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Audace Ndayizeye, cet ancien président de la chambre fédérale du commerce et industrie (Cfcib), a été nommé, par décret présidentiel, président du conseil d’administration de l’office burundais des recettes (Obr) et remplace Olivier Suguru à la tête de l’administration de l’Obr

Pour rappel, c’est le même Olivier Suguru qui l’a succédé à la présidence de la chambre fédérale du commerce et industrie. Une certaine opinion parle de permutation entre les deux hommes et institutions. Rappelons également qu’une dame, Ginette Karirekinyana, avait disputé la présidence de la Cfcib à Olivier Suguru, mais ce dernier lui avait montré de quel bois il se chauffe. Il a fait quitter la dame de la compétition sans autre forme de procès. N.R.

Burundi – Commerce – Elevage

Vers la reprise de l’abattage des bovins dans notre pays

Ngozi, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Selon le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, l’abattage de vaches reprendra à partir de ce mercredi 3 août, une communication faite aujourd’hui à l’endroit des gouverneurs de province, des responsables de la santé animale ainsi que des autorités policières régionales.

Selon les mêmes informations, les viandes sont interdites d’être vendues dans des communes où elles n’ont pas été abattues. Cependant, nuance le ministère de l’intérieur, il y a des régions où il n’y a pas suffisamment de vaches et ces régions sont autorisées de s’en procureur dans d’autres provinces et de les abattre dans des endroits connus.

Signalons que les ovins, c’est-à-dire les chèvres et les moutons, ne sont pas concernées par cette mesure. C’est une bonne nouvelle pour les consommateurs de viande, mais également pour ceux qui vendent ce produit. L’on se souviendra que la maladie de la fièvre de la vallée du Rift a fait irruption dans notre pays au mois d’avril dernier, frappant douloureusement 13 provinces des 18, ce qui avait été à l’origine de la fermeture des marchés de vaches ainsi que l’abattage.

Selon nos sources, il est attendu ce jeudi 100.000 vaccins qui serviront à la vaccination des bovins au moment où plus de 1000 vaches étaient atteintes de cette maladie qui a occasionné la mort de 400 bovins. Aux dernières nouvelles, avant d’abattre une vache, elle sera soumise à des tests.

On nous apprend que la campagne de vaccination de ces bovins va se dérouler dans les provinces durement frappées par cette maladie, en l’occurrence les provinces de Ngozi, de Karuzi, de Cibitoke, de Kayanza, de Kirundo, de Muyinga et en commune de Nyanza–Lac dans la province de Makamba. Les bovins destinés à l’abattage seront mis en quarantaine avant d’être acheminés sous bonne escorte par la police vers le lieu de leur abatage. N.R./D.N.

Burundi – Economie

La banque centrale met en place un nouveau billet de 1.000 Fbu

Bujumbura, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Selon une note émanant de la banque de la République du Burundi, cette institution a lancé depuis hier 26 juillet, un nouveau billet de 1.000 Fbu amélioré, dans le cadre d’améliorer la qualité et la tenue en circulation des billets de banque propres et sécurisés.

Selon toujours cette banque, le nouveau billet de 1.000 Fbu est imprimé sur un papier de haute durabilité avec des sécurités aux normes internationales modernes, avec une unicité de style et d’architecture. Le rendu visuel, les dimensions ainsi que les signes de sécurité de ce billet sont presque les mêmes que pour l’ancien billet, à l’exception de quelques changements.

C’est notamment le fil gris de sécurité à fenêtres incorporé dans le papier, montrant une tête de génisse et les lettres BRB, une sécurité composée de couleurs changeantes, dans les images du tambour et de la génisse, ainsi que des barrettes en couleurs noires qui remplacent les rouges de l’ancien billet au milieu des deux largeurs du nouveau billet. J.M. 

Burundi – Economie

Pénurie toujours du carburant dans notre pays

Bujumbura, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Le carburant, surtout l’essence, redevient introuvable dans plusieurs stations d’essence de la capitale économique Bujumbura. Un reporter de Net Press a emprunté le tronçon allant de Kanyosha au centre-ville et a constaté qu’il y avait des files indiennes de véhicules qui attendent d’être servis.

Dans la zone de Kanyosha, aucune station d’essence n’était en train de fonctionner lors de notre passage dans la région. Le même phénomène s’observait dans les stations basées dans la zone de Kinindo. En s’approchant de la ville, l’on a pu constater que la station située tout près de l’école belge servait les clients, mais il fallait avoir des muscles pour être servis.

Mêmes les policiers qui étaient sur place n’ont pu rien faire. A la station dite « Chez Katikati », des véhicules attendaient paisiblement l’arrivée éventuelle du carburant, tout comme au quartier asiatique. Il semble que le gouvernement est conscient de cela et a mis en garde toute station qui tenterait de monnayer le service de vente de carburant.

Nous avons appris que dans l’après-midi, des éléments de la police ont opéré une fouille-perquisition dans la zone de Bwiza, plus précisément à la 9ème avenue, à la recherche des ventes frauduleuses du carburant. Il y a des gens qui ont été appréhendés, pour la plupart des jeunes. Ch.N.

Burundi - Economie

L’agence de développement du Burundi dresse un bilan de ses grandes réalisations de l’année budgétaire 2021-2022

Bujumbura, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Le directeur général de l’agence de développement du Burundi, Didace Ngendakumana, dans un café de presse tenu ce mercredi, a dressé un bilan de grande réalisation de l’année budgetaire qui s’étend de juin 2021 à Juillet 2022.

Cette agence a octroyé 50 certificats d’éligibilité aux avantages du code des investissements à un capital prévisionnel de 61.614.5 09.053 avec une projection de 4485 emplois.

Le patron de l’Adb a fait savoir que parmi ces 50 projets 44, sont nationaux et représentent 81.4% du capital prévisionnel au total. Et sur la question de savoir pourquoi cette agence enregistre un faible investissement étranger, il a répondu qu’un large accroissement des investisseurs étrangers sont orientés dans les différents pays qui attirent directement les investissements directs centrés sur l’exploitation des mines et du pétrole.

Didace Ngendakumana a renchéri que la plupart des pays ayant une forte attraction des investisseurs regorgent les mines et le pétrole. Il a poursuivi que le Burundi éprouve une insuffisance des ressources énergétiques pouvant attirer les investisseurs étrangers et ajoute que le gouvernement burundais a pris les choses au sérieux, d’où la construction des barrages électriques comme Rusumo falls, 28 Megawatts, le barrage de Jiji Murembwe, etc.

Cependant, d’autres personnes contactés trouvent que les faibles taux d’investissement étranger sont causés par la mauvaise gouvernance, la corruption qui minent certains secteurs de la vie nationale, la précarité de la paix et de la sécurité qui font que les étrangers ont peur d’investir au Burundi. N.R.

Burundi – Burkina Faso - Politique

Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon au peuple burkinabé et à la famille de Thomas Sankara

Ouagadougou, le 27 juillet 2022 (Net Press) . Ce mardi, une délégation venue de la Côte d’Ivoire a livré un message de l’ancien président à Paul-Henri Sandaogo Damiba. Cette démarche intervient moins de trois semaines après un bref retour de l’ex-chef de l’État à Ouagadougou.

« J’appelle nos compatriotes, les filles et fils de l’intérieur comme de l’extérieur, à une union sacrée à la tolérance et à la retenue, mais surtout au pardon, pour que prévale l’intérêt supérieur de la nation », écrit l’ancien président Blaise Compaoré dans un courrier adressé aux Burkinabè et livré ce 26 juillet par une délégation venue de Côte d’Ivoire, où vit l’ex-chef de l’État depuis son exil, en 2014.

Trente - cinq ans plus tard !

Les mots les plus marquants sont ceux destinés à la famille de Thomas Sankara : « Je demande pardon au peuple burkinabè pour tous les actes que j’ai pu commettre pendant mon magistère, plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël Sankara. J’assume et déplore, du fond du cœur, toutes les souffrances et drames vécus par toutes les familles durant mes mandats à la tête du pays et [leur] demande de m’accorder leur pardon. »

La délégation venue de la Côte d’Ivoire a rencontré le président de la transition, le colonel putschiste, Paul-Henri Sandaogo Damiba, à Kosyam, ce mardi 26 juillet, pour lui remettre le message. Elle était composée de Djamila Compaoré, la fille de l’ancien président, et d’Ally Coulibaly, l’un des plus fidèles collaborateurs d’Alassane Ouattara. Yéro Boly, le ministre burkinabè chargé de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale, était également présent.

Ally Coulibaly a expliqué le sens de cette démarche. Il a souligné le « soutien » d’Alassane Ouattara au processus lancé par Damiba. « Pour lui [le président ivoirien], la condition pour que le Burkina Faso puisse s’en sortir, c’est la cohésion et l’union des fils et filles de ce pays. […] Alassane Ouattara souhaiterait que le peuple frère du Burkina Faso entende ce message extrêmement fort de l’ancien président Blaise Compaoré à qui il accorde l’hospitalité en Côte d’Ivoire depuis huit ans par humanisme et en raison des valeurs auxquelles il croit, au nombre desquelles la dignité humaine et le respect de l’intégrité des personnes. »

Pour rappel, l’ancien président Bourkinabé, Blaise Compaoré, a été condamné en avril dernier à la prison à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat de l’ancien président, il y a trente-cinq ans La famille de Thomas Sankara n’avait pas encore réagi mardi en fin d’après-midi. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION