Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité22 novembre 2022
|Le journaliste Jérémie Misago retrouvé par la police

Burundi – Sécurité21 novembre 2022
|Un journaliste porté disparu depuis 48 heures

Burundi – Sécurité19 novembre 2022
|Les auteurs du hold-up à la cathédrale de Ngozi arrêtés

Burundi – Sécurité18 novembre 2022
|La cathédrale de Ngozi victime d’un cambriolage

Burundi – Tunisie – Francophonie17 novembre 2022
|Le chef de l’Etat attendu à Djerba…

Burundi – Sécurité Routière16 novembre 2022
|Quand des policiers chargés de la sécurité des institutions se font la loi

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Cent personnes sans-abri raflées par la police !

1er septembre 2022

Bujumbura, le 1er septembre 2022 (Net Press). 60 personnes sans-abri et 40 mineurs ont été interpellés dans toutes les communes de la mairie de Bujumbura ce mercredi 31 août par la police. Les mineurs ont été transférés au centre enfant soleil situé au quartier Jabe, en zone Bwiza, en commune urbaine de Mukaza, de la mairie de Bujumbura, selon Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère ayant en charge de la sécurité publique dans ses attributions.

Selon ce communicateur, les sans-abri ont été maintenus au cachot du commissariat municipal en attendant la prise des sanctions appropriées. Il a ajouté que ces arrestations avaient pour objectif de prévenir les bavures et les actes ignobles commis dans la capitale économique. N.R.

Burundi – Rwanda - Justice

Le chanteur rwandais Bruce Melodie dans les mains de la police burundaise

Bujumbura, le 1er septembre 2022 (Net Press) . Il s’appelle Bruce Itahiwacu, connu sous le sobriquet Bruce Melodie, un chanteur rwandais âgé de 30 ans. Il a été arrêté dans la soirée de ce mercredi 31 août après son arrivée à l’aéroport international Ndadaye Melchior, alors qu’il s’apprêtait à joindre son hôtel. Il est accusé d’une affaire d’escroquerie d’un homme d’affaires burundais à hauteur de 2.000 dollars américains et de 30 millions de francs burundais.

Le célèbre chanteur rwandais, Bruce Melodie, venait d’atterrir à l’aéroport international de Bujumbura, dans la soirée de ce mercredi et au moment où il essayait de rejoindre son hôtel, il a été arrêté par quelques éléments de la police burundaise, avant d’être gardé à vue au cachot de la police judiciaire des parquets sis au quartier Jabe, de la zone Bwiza, commune urbaine de Mukaza, sous enquête d’escroquerie.

L’artiste rwandais Bruce Melodie était attendu dans la capitale économique Bujumbura car il devrait organiser deux concerts en dates des 02 au 03 septembre et le montant ci-haut mentionné servait de contrat conclu entre l’homme d’affaires et le chanteur rwandais pour organiser un concert à Bujumbura.

Cependant, suite à la propagation de la pandémie du Covid 19, le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca, avait interdit, en 2021, trois concerts, dont celui de Bruce Melodie, de Mustafa Uwihoreye, connu sous le sobriquet de Ndimbati, un acteur rwandais aujourd’hui inquiété par la justice de son pays et celui du chanteur Israel Mbonyi.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que Bruce Melodie a été relâché, moyennant un paiement de 30 millions de nos francs. Pour le moment, la rédaction ne sait pas s’il va animer ses concerts ou pas. Affaire à suivre ! N.R.

Burundi - Justice

Une remise des travaux de construction du barrage Ruzibazi sous un cri d’alarme !

Bujumbura, le 1er septembre 2022 (Net Press) . La société chinoise SINOHYDRO, qui était chargée de la construction du barrage de Ruzibazi, en province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, ferme ce jeudi ses portes. Cependant, la réception des travaux a eu lieu sous un cri d’alarme de 500 employés qui n’ont pas été payés et au moment où la sentence arbitrale assortie d’une ordonnance la rendant à ce jour exécutoire, n’est pas encore exécutée.

Dans un point de presse tenu ce jeudi dans l’une des salles de la Maison de la presse, l’avocat –conseil de ces employés déplore que 500 employés bénéficiaires de cette sentence arbitrale ne savent pas sur quel pied danser pour être rétablis dans leurs droits les plus élémentaires qui ont été systématiquement violés, dont la répartition est chiffrée à plus d’un milliard de francs burundais après la fermeture de cette société étrangère.

Selon cet avocat-conseil, la sentence arbitrale concerne plus de 500 travailleurs au service de la société SINOHYDRO depuis 2018 (4 ans durant) sans aucune cotisation à l’institut national de la sécurité sociale, au moment où certains sont devenus des handicapés suite aux accidents de travail connus sous le chantier en travaillant 10 heures de travail par jour sans congés annuels y compris les jours fériés.

Il y a risque qu’ils soient licenciés sans aucune indemnité, ni de préavis ni de licenciement en violation systématique de la législation du travail et de la sécurité sociale. Selon cet homme de droit, l’Inss a été sur terrain deux semaines durant pour recenser tous les travailleurs sur plainte déposée par le personnel. Ce travail a été suivi de la notification envoyée à la SYNOHYDRO avec copie au ministre de l’énergie et à celle de la solidarité et au directeur général de la Regideso pour payer toutes les cotisations dues à l’ensemble du personnel, mais à ce jour, aucun résultat n’a été obtenu.

Dans ce point de presse, selon cet avocat-conseil, la mise en exécution de la sentence arbitrale entre l’employé et l’employeur représenté par SINOHYDRO vu que la société compte fermer ses portes, tous les travailleurs de la société ont été licenciés ces derniers jours tandis que d’autres le seront bientôt mais devront tous, tel qu’il a été décidé par la sentence arbitrale, bénéficier en conséquence de leurs indemnités de préavis et de licenciement compte tenu de l’ancienneté du chaque employé, de la régularisation pour éviter la discrimination de 20 % de leurs salaires après trois mois de service pour tous les travailleurs, dont le salaire n’a jamais augmenté depuis 4 ans.

Il y aura aussi de la cotisation à l’INSS pour tous les travailleurs, chacun compte tenu de son ancienneté au sein de la société SINOHYDRO et pour l’ensemble des cotisations dues, y compris la part du travailleur qui est précomptée sur le traitement. N.R.

Burundi – Culture

L’artiste Jean Pierre Nimbona dit Kidumu décide de rentrer définitivement au pays

Nairobi, le 1er septembre 2022 (Net Press) . Selon des proches de cet artiste burundais basé à Nairobi, au Kenya, depuis plus de 25 ans, il a décidé qu’à partir de décembre prochain, il rentrera définitivement dans son pays, le Burundi. Les motifs qui ont milité en faveur de cette décision n’ont pas été portés à la connaissance du public.

Il vient d’emboîter le pas à ses frères aînés David Nikiza alias Niki Dave, Antoine-Marie Rugerinyange connu sous le sobriquet de Africa Nova, etc. qui sont rentrés du Kenya à la fin des années 1970 et qui ont fondé l’orchestre Amabano aux côtés d’autres artistes de renom restés au pays comme Canjo Amisi.

Il faut signaler qu’il y avait d’autres grands artistes comme le redoutable Léonce Ngabo, dont la célébrité a été démontrée lors de la pirogue d’or de 1973 au Palais de la Nation, actuel Palais des Arts et de la Culture à Bujumbura. D’autres éléments ont vu le jour comme Matajos de la zone de Buyenzi, qui vient de rendre son âme malheureusement, dont la jalousie de ses rivaux a emmené à la prison centrale de Mpimba pendant 10 longues années.

Dans sa vie carcérale, il a rencontré un autre artiste du nom de Carton Ntirampeba, que certains disent Carlton et d’autres Américain. Ils animaient la prison, surtout lors de la date du 11 mai, rappelant la mort du roi du reggae, le chanteur jamaïcain Bob Marley, décédé le 11 mai 1981 aux Etats-Unis, avec cependant des mélodies approximatives car leurs instruments étaient abîmés et n’avaient pas d’occasion de sortir de la prison pour les faire réparer.

C’est ici que Matajos a indiqué qu’il a formé, dans le domaine musical, un autre artiste qui n’était pas des moindres, Jean-Christophe Matata, décédé le 3 janvier 2011 au Cap, en Afrique du Sud à l’âge de 50 ans. De son côté, le chanteur du reggae Carlton ou Américain affirme sans tergiverser que Kidumu est à un échelon international et l’interpelle pour qu’il assiste aux autres qui évoluent dans le pays. J.M.

Burundi - Education

Le Ministère de l’éducation fixe une note requise pour accéder à l’école post-fondamentale

Gitega, le 1er septembre 2022 (Net Press) . Dans une conférence tenue dans la capitale politique Gitega, le ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, François Havyarimana, a proclamé une note requise pour accéder à l’école post-fondamentale

Pour ce membre du gouvernement, une note de 60 % est requise pour entrer à l’école a régime d’internat tandis que celle de 36 % est requise pour fréquenter d’autres écoles sous le régime d’externat. Les élèves d’ethnie twa ayant bénéficié de 36 % feront gratuitement l’internat.

Le ministre François Havyarimana dit que le ministère fixe la rentrée scolaire 2022-2023 au lundi 12 septembre 2022. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !