Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité22 novembre 2022
|Le journaliste Jérémie Misago retrouvé par la police

Burundi – Sécurité21 novembre 2022
|Un journaliste porté disparu depuis 48 heures

Burundi – Sécurité19 novembre 2022
|Les auteurs du hold-up à la cathédrale de Ngozi arrêtés

Burundi – Sécurité18 novembre 2022
|La cathédrale de Ngozi victime d’un cambriolage

Burundi – Tunisie – Francophonie17 novembre 2022
|Le chef de l’Etat attendu à Djerba…

Burundi – Sécurité Routière16 novembre 2022
|Quand des policiers chargés de la sécurité des institutions se font la loi

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité – Education

245 candidats sous-officiers incorporés définitivement à Bururi.

6 septembre 2022

Bururi, le 6 septembre 2022 (Net Press) . Prime Niyongabo, le chef des forces de défense nationales, a présidé ce lundi aux cérémonies d’incorporation définitive aux candidats sous-officiers). Les cérémonies d’incorporation de 245 candidats sous-officiers se sont déroulées dans les enceintes du camp de Bururi, au Sud du pays, où est logée l’école des sous-officiers.

Au total, 245 candidats sous-officiers, dont 23 filles et 222 garçons, ont été incorporés. Selon le lieutenant-colonel Gérard Nsabimana, commandant de l’école des sous-officiers, ces candidats ont été formés depuis le 18 février de cette année en cours.

Le lieutenant général Prime Niyongabo, chef des forces de défense nationales qui présidaient ces cérémonies d’incorporation, a demandé à ces candidats de servir la nation avec bravoure et loyauté jusqu’à verser leur sang pour la patrie.

Ces cérémonies ont été ponctuées par des exercices militaires, dont un défilé, une course sur 6.000 mètres pour les garçons et de 4.000 mètres pour les filles, les exercices de tir et les crimes à la baïonnette. Signalons que c’est la 51ème session des sous-officiers qui vient d’être incorporée. F.N.

Burundi – Sécurité

Deux policiers arrêtés pour cause d’indiscipline au centre-ville de Bujumbura

Bujumbura, le 6 septembre 2022 (Net Press) . Il recommandait la discipline dans l’administration, dans les corps de défense et de sécurité, bref, la discipline dans tout le pays. Il, c’était l’ancien président de la République, Cyprien Ntaryamira, lors de son investiture au fauteuil présidentiel le 5 février 1994.

S’il était revenu à la vie, il aurait constaté avec amertume qu’il y a des policiers qui n’ont pas suivi son mot d’ordre. En effet, ce matin, devant la station qui jouxte l’institut français de Bujumbura, deux éléments de police en tenue ont été arrêtés aujourd’hui par d’autres policiers. Ils ont tenté de résister mais après un bref entretien, ils sont montés à bord de la camionnette pickup vers une destination inconnue.

Selon des témoins oculaires, ces policiers se sont arrogé le droit de sortir de leurs postes d’attache sans l’autorisation de la hiérarchie. Personne n’a pu savoir d’où ils venaient ni de ce qu’ils faisaient en plein centre-ville. Ceux qui ont vu le scénario ont indiqué que cela fait suite aux rumeurs de coup d’Etat qui ont fait frissonner même une formation politique, le Frodebu, qui a dénoncé les tentatives de renversements des institutions élues.

Sous d’autres cieux, les policiers comme des militaires se promènent dans les rues et personne ne se soucie de savoir qu’ils ont l’autorisation ou pas. Il y en a même qui commettent des bavures en tenue civile sans du tout s’inquiéter. Ce sont donc les circonstances qui ont été à l’origine de cette arrestation de la part des compagnons d’armes, a conclu une opinion. J.M. 

Burundi – Politique - Genre

Kirundo : pérennisation des mécanismes de dialogue communautaire un pas géant un commune Bugabira

Kirundo, le 6 septembre 2022 (Net Press) . Une équipe des journalistes a fait effectuer une descente de reportage médiatique sur l’intégration de la dimension genre dans les projets et programmes de développement du PNUD au Burundi, en commune Bugabira, de la province de Ngozi, au Nord du pays. D’après les témoignages recueillis sur place, cette commune enregistre un pas de géant dans la pérennisation des mécanismes de dialogue communautaire.

Selon les para juristes qui travaillent de mèches avec l’institution de l’ombudsman en commune Bugabira, un projet financé par le programme des nations unies pour le développement, ayant pour mission d’assainir la paix, couple de l’arbitrage des conflits dans la communauté, enregistre un pas de géant dans cette entité administrative, notamment dans la pérennisation des mécanismes de dialogue communautaire. Ils citent la sensibilisation à la cohabitation pacifique des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ( les Imbonerakure ) et ceux de l’opposition du conseil national pour la liberté qui, depuis 2015 lors de la crise politico-sécuritaire, se rentraient dedans, ce qui a causé plusieurs pertes en vies humaines et des cas d’emprisonnement de deux parties.

Selon nos sources, les rapatriés exilés en Tanzanie et au Rwanda avaient de la peur au ventre pour rentrer et grâce à ces séances de pacification et à l’appel à la cohabitation pacifique effectués par les para juristes de cette commune, ceux qui ont regagné le bercail se la coule douce dans cette localité du pays.

Quid de la part de la femme dans la pérennisation des mécanismes de dialogue communautaire !

Selon nos sources, les femmes para juristes contribuent dans cette activité d’assainir la paix et la promotion à la cohésion sociale dans cette localité du pays, dans l’arbitrage des conflits à caractères conjugaux et des couples qui s’apprêtaient à entamer la procédure de divorce. Ces dernières ont été abandonnées grâce à la part de la femme dans la pérennisation des mécanismes communautaires.

Cet activité rentre dans des plaidoiries et à la communication pour la prise en compte du genre dans les projets et programmes de développement du PNUD où l’association burundaise des femmes journaliste (Afjo), en collaboration avec le PNUD, a déployé du 5 au 8 septembre 2022 des équipes des journalistes dans les régions nord, centre et sud du pays pour collecter des évidences sur terrain relatives aux indicateurs de genre dans lesdits projets et programmes. N.R.

Burundi - Economie

Des files de véhicules toujours visibles devant une seule station-service ouverte.

Rumonge, le 6 septembre 2022 (Net Press) . Malgré l’arrivée du carburant commandé par la Regideso, l’essence reste une denrée rare à Rumonge, au Sud-ouest du pays. Les automobilistes se rabattent encore sur le marché noir. Hier matin, sur les 8 stations que comptent la ville de Rumonge, seules 4 stations-service étaient en train de servir du carburant, dont 3 qui servaient uniquement du mazout ou gasoil et une seule station qui était en train de servir de l’essence.

De longues files de véhicules s’observaient devant cette station-service. Au bout de 4 heures de temps, aucune goutte ne restait dans cette station et beaucoup d’automobilistes sont rentrés bredouille et nous ont indiqué qu’ils se rabattent toujours sur le marché noir ou 1litre d’essence s’achète a 6.000fbu.

Certains propriétaires des stations demandent au gouvernement de mettre les dépôts du carburant à Bujumbura aussi pour réduire le coût de transport pour ceux qui se trouvent près de la capitale économique afin de minimiser les charges liées au transport du carburant.

Ils indiquent que la ville de Rumonge a besoin de beaucoup de quantités de carburant à cause des pêcheurs qui en consomment suffisamment pour leurs activités de pêche. Des stratégies devraient être prises par le ministère ayant l’énergie dans ses attributions pour une distribution équitable des produits pétroliers à travers les différentes provinces du Burundi. F.N.

Burundi – Santé

Le ministère de la santé publique met les points sur les i

Bujumbura, le 6 septembre 2022 (Net Press). Une information a circulé sur les réseaux sociaux ce 5 septembre, faisant état d’une femme qui est morte alors qu’elle était à la maternité, demandant par conséquent aux plus hautes autorités du pays et du ministère ayant la santé dans ses attributions de suivre de près ce qui s’est passé à l’hôpital de Ruziba, au Sud de la mairie de Bujumbura.

L’information semblait déplorer le fait que la femme enceinte n’a pas été suffisamment assistée et qu’elle a trouvé la mort alors que l’hôpital lui a refusé tout transfert vers un autre hôpital, qu’elle était toute seule, enfermée par un médecin. Aussitôt l’alerte enregistrée, le ministère de la santé publique a envoyé une délégation sur place pour constater les faits.

Elle y a trouvé le maire de la ville de Bujumbura ainsi que des délégués des services divers. Après les enquêtes sur la mort de cette femme et de l’enfant qu’elle allait accoucher, le ministère a présenté ses condoléances à la famille éprouvée. Il se dit attristé par cette mort de cette femme qui tentait de donner la vie et qui était arrivée à la maternité le 2 septembre pour mourir 48 heures plus tard.

Le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida tient tout de même à démentir l’information selon laquelle la femme a trouvé la mort alors qu’elle était enfermée dans une chambre de l’hôpital. Pour le ministère, lors de ce décès, la femme était en compagnie d’un médecin.

Malgré cela, le ministère entend entamer des enquêtes approfondies pour avoir plus d’éclaircissements sur cette mort de la femme et de son enfant. Il promet qu’au cas où ce décès serait intervenu suite à la négligence du personnel soignant, l’auteur du crime sera puni conformément à la loi. D.N.

Burundi – Grande Bretagne – Politique

« L’Union européenne méfiante face à la nouvelle Première ministre britannique, Liz Truss », dixit Rfi

Londres, le 6 septembre 2022 (Net Press) . Liz Truss ne sera officiellement Première ministre qu’à Balmoral lorsqu’Elisabeth II lui demandera formellement de former un gouvernement, mais les messages de félicitations affluent déjà d’Europe. Même Emmanuel Macron lui en a envoyé un, malgré ses propos peu amènes à son égard.

A son instar, tous les Européens espèrent une relation stable et apaisée avec le Royaume-Uni, mais les positions très hostiles de Liz Truss envers l’Union européenne (UE) les poussent à la méfiance. Dans son message de félicitations, la présidente de la Commission européenne préconise le « respect intégral » des accords euro-britanniques. La phrase d’Ursula von der Leyen n’est pas anodine.

Les institutions européennes craignent que Liz Truss mette à exécution ses propos menaçants à l’encontre des accords post-Brexit. Certains jugent qu’elle a pris des engagements très nets vis-à-vis de la frange la plus dure du Parti conservateur : elle pourrait donc bien demander l’adoption de la loi qui mettrait à bas le protocole sur l’Irlande du Nord.

Activation de l’article 16 ?

Dans l’équipe de campagne de Liz Truss, on a ouvertement évoqué l’activation du fameux article 16 de l’accord post-Brexit, une disposition de freinage d’urgence prévue par le texte. Selon les conservateurs, ceci permettrait de prendre des mesures unilatérales pour l’Irlande. Le risque serait de déclencher une véritable guerre commerciale avec l’UE.

Au parlement européen, le coprésident du groupe écologiste, Philippe Lamberts, affirme que ce pourrait être une façon de détourner l’opinion britannique des véritables problèmes du moment.

Les revirements de Liz Truss

La seule à être un peu optimiste, c’est la présidente du groupe socialiste, Iratxe Garicia, selon qui Liz Truss est coutumière des revirements, puisqu’elle avait même fait campagne contre le Brexit à l’époque du référendum. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !