Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Burundi - Sécurité10 août 2017
|Un incendie se déclare dans des moulins électriques dans la province de Muyinga

Archives

 

 

 



OXFAM

CO LEAD DU GROUPE SECTORIEL DE PROTECTION (h/f) (100%)

13 juin 2017

Oxfam est une ONG internationale active dans plus de 90 pays qui s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent. Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.
Pour sa mission au Burundi, Oxfam cherche à partir du 1er Juliet 2017, pour une durée de six mois, un(e) candidat(e) avec la nationalité Burundaise pour le poste suivant :

CO LEAD DU GROUPE SECTORIEL DE PROTECTION (h/f) (100%)
Basé(e) à Bujumbura, Burundi

I. Objectif de la fonction

Appuyer toutes les activités de coordination du Secteur Protection, dans la cadre de la réponse humanitaire au Burundi. Le Groupe sectoriel de Protection a été établi pour aider à améliorer la prévisibilité, l’efficacité et la redevabilité de la réponse à la protection au Burundi et veiller à ce que l’objectif de protection soit au cœur de l’action humanitaire.

II. Profil Recherché :

• Un diplôme Masters en sciences juridiques et/ou politiques, droits de l’homme, droit humanitaire international, économie rurale, relations internationales ou équivalent, avec de préférence une spécialisation dans le domaine de la transformation des conflits, de la consolidation de la paix, de la négociation humanitaire, de développement des programmes de protection et plans stratégiques d’urgence, surtout ceux focalisant leur action sur la réintégration des populations en déplacement dans et hors du pays.

• Expérience professionnelle et démontrée avec les OI/ONG au Burundi ou en Afrique (5 ans minimum), ou dans des contextes similaires ayant impliqué un déplacement de populations important dans ou hors du pays

• Bonne connaissance des principes du IASC et des principes et mécanismes de la structure de la coordination humanitaire surtout sur le plan local

• Expérience dans l’analyse organisationnelle

• Expérience en matière de politique et de plaidoyer (niveau local, national et international)

• Expérience avec la préparation des propositions de projets pour des bailleurs de fonds, y compris la Commission Européenne, ECHO SIDA et DFID et expérience avec les procédures administratives des différents bailleurs de fonds externes

• Des compétences de réflexion et d’analyse

• Excellentes aptitudes sociales et esprit d’équipe

• Aptitude à voyager fréquemment et capacité à travailler sans problème dans un environnement extrêmement stressant

• Bonne compréhension des méthodes de travail avec les groupes particulièrement vulnérables (enfants, femmes, personnes âgées, personnes vivant avec le handicap,..), et capacité à travailler dans un environnement multiculturel, représentatif d’une vraie diversité

• D’excellentes compétences de communication en français et en anglais (verbal et écrit)

Procédure de sélection :

Ce poste vous intéresse ? Envoyez votre candidature par écrit en français, comprenant une lettre de motivation et un curriculum vitae avec 3 personnes de référence, à l’attention de la Directeur du Pays Oxfam Burundi, en mentionnant le numéro de référence BUR/ONL/COL/060617, à l’adresse email suivante : jobsburundi@oxfamnovib.nl , avant Jeudi le 22 Juin 2017, 17.00 heures. Le profil d’emploi est disponible sur demande à la même adresse email.

A noter que seuls les candidats présélectionnés (es) recevront confirmation de leur candidature. (voir aussi http://www.netpress.bi, rubrique "Annonces et Publicités").

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur