Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Burundi -Sécurité15 août 2018
|Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

Burundi - Justice - Sécurité 14 août 2018
|Accusé de fournir des informations qui ternissent l’image du pays, il écope de 20 ans prison

Burundi - Sécurité13 août 2018
|Un enfant tué par une explosion de grenade à Gitega

Burundi - Justice11 août 2018
|Le Burundi accueille la deuxième conférence internationale de la FA-UJA

Archives

 

 

 



Burundi - Justice

Le tribunal de grande instance de Gitega condamne à de lourdes peines deux soldats

1er mars 2018

Gitega, le 1er mars 2018 (Net Press) . Dans son édition d’hier, la rédaction faisait état de deux militaires qui ont tué Evariste Ngenzi, le patron du Cndd-Fdd dans la zone Mutoyi de la commune Bugendana en province de Gitega, en date du 26 février 2018. Les deux militaires, l’adjudant Janvier Ndabahagamye et le caporal chef Jonas Uwimbabazi ont comparu le 27 février dans un procès de flagrance mais ils n’avaient pas d’avocats-conseil pour leur assistance. C’est pour cette raison que l’audience avait été remise au 28 février à midi.

Au cours de cette audience qui a duré plus de 6 heures, les deux militaires ont été condamnés à perpétuité et une indemnisation de 10 millions à verser à la veuve. L’on se rappellera que cet assassinat a eu lieu dans un bistrot où il se désaltérait et la propriétaire, Sabine Ncahonankwa, elle-même membre du Cndd-Fdd, est accusée de complicité et elle a été condamnée à 20 ans de prison avec les frais de dédommagement de 5 millions de nos francs.

Ces militaires, tout comme cette femme, ont tous rejeté les accusations et les premiers indiquent qu’il s’agissait d’une légitime défense d’autant plus qu’ils ont riposté contre les tirs des jeunes Imbonerakure. Les avocats de la défense ont décidé d’interjeter appel auprès de la cour d’appel.

Cette situation rappelle une autre il y a exactement 47 ans, où le parquet de Bujumbura a condamné à mort un détenu. Il s’est fait que par hasard, son frère aîné se trouvait au tribunal pour suivre le procès et quand les juges se sont rendus compte qu’il est dans la salle, il a été automatiquement condamné lui aussi à 20 ans.

Burundi - Emploi

Grogne des retraités de l’Inss

Bujumbura, le 1er mars 2018 (Net Press) . L’institut national de sécurité social, Inss, ne parvient plus à payer à temps les salaires des retraités depuis la fin de décembre 2017. Selon ceux qui nous avons rencontrés, les pensions mensuelles arrivent toujours avec retard, ce qui handicape ces derniers qui, pour la plupart, demandent des découverts auprès de leurs banques dans l’espoir de les apurer à la fin du mois.

Ce non-respect des délais dérange beaucoup les retraités car il entraîne automatiquement des intérêts de retard énormes dans leurs banques respectives. Ils sont d’autant plus gênés que l’Inss n’explique même pas le problème qui se pose pour qu’ils puissent voir une autre manière de "jongler" sans se mettre la "corde bancaire" autour de leurs cous.

Le personnel de l’Inss reconnaît ce déficit mais il semble jeter le tort aux gestionnaires de cet institut mettent un peu de désordres avant de s’en aller ailleurs, sous forme de mutation ou de promotion, en tout impunité. L’on pointe souvent du doigt l’ancien premier vice-président de la République, Prosper Bazombanza, taxé comme un expert de ces désordres si pas un liquidateur tout simplement.

Burundi - Commerce

Du rififi dans la commune de Rusaka

Mwaro, le 1er mars 2018 (Net Press) . C’est un véritable canular ce qui se passe dans la commune de Rusaka, dans la province de Mwaro. En effet, depuis peu, le thé de l’entreprise privée Prothem est spoliée au grand jour par l’office du thé du Burundi, Otb, de l’Etat. Cela se fait sous la supervision de l’administratrice de cette commune, Bernardine Nduwimana et du chef de zone Makamba, Athanase Mpawenayo.

Selon des informations recueillies sur place, il semble que la plupart des agronomes de l’entreprise Prothem sont sous les verrous, accusés de révolter les populations contre la volonté de la puissante dame. L’on apprend que Prothem pratique un prix intéressant par rapport à l’Otb, d’où les populations préfèrent ne pas récolter leur thé au profit de l’entreprise publique.

Nous venons d’apprendre également que tous les hangars appartenant à l’entreprise Prothem sont vides et ne sont pas pour le moment fonctionnels. Les plus aguerris voient en cela une bataille politique car la Prothem appartient au parti Mrc de feu Epitace Bayaganakandi alors que l’Otb appartient à l’Etat piloté par le parti Cndd-Fdd. Il semblerait donc que l’Otb veut prendre le thé de Prothem pour des raisons délections de mai et de 2020.

Burundi - Education

Un nouveau syndicat des enseignants s’inquiète...

Bujumbura, le 1er mars 2018 (Net Press) . Un nouveau syndicat des enseignants, Sepeduc, via son président, Gérard Sindayigaya, s’inquiète que les enseignants peuvent ne pas terminer les programmes des deuxièmes années post-fondamentales du fait qu’il y a carences de matériels didactiques comme les livres. Il y a donc possibilité que les enseignants dispensent les matières du deuxième trimestre alors que le troisième va bientôt commencer

Pour ce président, il y a des écoles où les livres sont en suffisance et d’autres qui n’en ont pas et il estime que le problème se situe au niveau de la multiplication de ces documents de travail nécessaires pour toutes les écoles. Il propose comme solution de produire les livres de deuxième et de troisième année en même temps.

Burundi - Usa - Sécurité

Etats-Unis : Un professeur arrêté après avoir ouvert le feu dans un lycée de Géorgie

Atlanta, le 1er mars 2018 (Net Press). La Géorgie est un État du sud-est des États-Unis dont le territoire couvre des plages côtières, des terres de culture et des montagnes. La capitale, Atlanta, abrite l’Aquarium de Géorgie et le site historique national Martin Luther King Jr, dédié à la vie et aux œuvres de ce leader afro-américain. La ville de Savannah est connue pour son architecture des XVIIIe et XIXe siècles et pour ses places publiques arborées. Chaque année, Augusta accueille le Masters de golf.

Comme le rapportent plusieurs médias, l’enseignant a été interpellé et inculpé par la police de Dalton pour agression aggravée et port d’arme dans l’enceinte d’un établissement scolaire… C’est un nouvel incident dans un lycée américain. Un professeur en sciences sociales du lycée de Dalton, en Géorgie (Etats-Unis) s’est retranché ce mercredi dans une salle de classe avec une arme et a tiré un coup de feu, rapporte l’agence de presse Reuters.

L’enseignant ne voulait pas s‘en prendre aux élèves, a indiqué un porte-parole de la police. Il a fait feu lorsque le directeur de l‘établissement a cherché à pénétrer dans la classe, mais personne n’a été touché ni mis en danger, a ajouté le porte-parole.

Les raisons qui ont motivé ce geste toujours pas connues

Le professeur, Jesse Randal Davidson, 53 ans, a été interpellé et inculpé par la police de Dalton pour agression aggravée, port d’arme dans l’enceinte d’un établissement scolaire, menaces de type terroriste et conduite dangereuse. On ne connaît toujours pas les raisons qui ont motivé ce geste.

Cet incident intervient le jour de la reprise des cours au lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride, où 17 personnes ont été tuées par un jeune de 19 ans il y a deux semaines.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi