Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 octobre 2018
|Bujumbura sous la cadence des explosions de grenade et de crépitements d’armes

Burundi - Sécurité3 octobre 2018
|Le début du mois d’octobre peu tendre !

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée à Cibitoke

21 mai 2018

Cibitoke, le 21 mai 2018 (Net Press) . Il s’appelle Pierre Bigirimana, il était agé de 70 ans, il a été tué dans la nuit de ce dimanche 20 mai 2018 par des coups de machettes sur la colline Nyamakarabo, en commune Mugina en province de Cibitoke (Nord-ouest du pays). Selon des témoins, la victime est accusé de sorcellerie et des informations non encore confirmées, indiquent que les membres de la ligue des jeunes du parti Cndd-Fdd (Imbonerakure ) seraient derrière ce crime. La police de Cibitoke annonce que des enquêtes sont en cours.

Un individu non encore identifié, armé d’un pistolet s’est introduit, dans la nuit de ce dimanche 20 mai 2018, dans les enceintes de la paroisse Nyabihanga, en province de Mwaro et a tiré sur le curé de cette paroisse, l’abbé Ildefonse Sabokwigina, au niveau du bras, des jambe et des côtes. Des sources sur place signalent que ce prélat venait d’accompagner les derniers visiteurs venus pour la fête de la Pentecôte. Les mêmes sources indiquent qu’il a été gravement touché et qu’il a été évacué manu militari sur Bujumbura.

Huit personnes ressortissant de la commune Tangara, en province de Ngozi au Nord du pays sont entre les mais de la police de cette entité provinciale. Selon des sources policières, ces personnes s’apprêtaient de se rendre en Tanzanie à la quête du lendemain meilleur mais l’administration annonce qu’elle va faire retourner ces personnes dans les ménages d’où ils sont venus.

Par ailleurs, au moins quatre personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière. Parmi les victimes, figure un militant de la coalition de l’opposition Amizero y’Abarundi assassiné à Kirundo par des Imbonerakure. Cette période électorale a été marquée par de nombreux actes de violence de la part de ces jeunes du parti au pouvoir dont des actes de torture. Les victimes sont des sympathisants de l’opposition.

Ces jeunes sont également impliqués dans une dizaine de cas d’arrestations arbitraires, illégales et irrégulières. Dans chacun des cas répertoriés, les agents de police des localités se rendent complices des actes des Imbonerakure du parti Cndd-Fdd. Au moins treize fidèles d’une église ont aussi été arrêtés par l’administrateur communal de Nyanza-lac, pour avoir refusé de voter suite à leurs croyances religieuses.

Burundi - Sécurité

Une confusion autour d’une attaque

Cibitoke, le 21 mai 2018 (Net Press) . Des tirs nourris de crépitements d’armes ont été entendus ce dans la mi-journée de ce samedi 19 mai 2018, sur les collines de Nyamitanga et de Kiryama de la zone Ndava, commune Buganda en province de Cibitoke au Nord-Ouest du pays. Une large majorité de la population de ces divisions administratives parlent de manœuvres que Bujumbura est en train de faire pour traquer les opposants politiques prêts à contester les résultats du vote de la retouche de la constitution.

Des sources officielles indiquent que des éléments rebelles en provenance de la République démocratique du Congo ont traversé la rivière de la Rusizi, en passant par la circonscription de Zina, non loin de la frontière entre les deux pays.

Des témoins sur place indiquent que la population, qui a eu une peur bleue, n’a pas passé la nuit dans les ménages, mais s’est réfugiée vers la localité de Ndava. Ils ajoutent qu’ à la veille de cette attaque, la population de Kagwema, en commune Gihanga, dans la province de Bubanza, avait une psychose de peur et disent avoir perçu un groupe armé traversant la rivière Rusizi.

Burundi - Politique

La Ceni annonce les résultats provisoires du scrutin référendaire

Bujumbura, le 21 mai 2018 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante (Ceni), dans une conférence de presse qu’elle va tenir ce lundi le 21 mai 2018 à 15h 30, entend annoncer les résultats provisoires du scrutin référendaire du 17 mai 2018. Mais si les résultats s’annoncent aujourd’hui, les médias publics n’ont cessé de délivrer les résultats province par province, un pourcentage variant entre 75 et 80% par endroits, si bien que la proclamation de la Ceni risque d’être interprétée comme une déclaration de plus.

De son côté, la coalition Amizero y’abarundi trouve que si la proclamation a pris un temps anormalement long, c’est que la commission "Ndayicariyéenne" fait un tripatouillage des effectifs à présenter aux populations. Pour cette coalition, cela est une preuve de plus qu’elle ne peut pas reconnaître ces résultats.

Par ailleurs, trouve-t-elle, le déroulement de ce référendaire a été tout sauf indépendant, encore moins démocratique. Ces résultats sont donc fantaisistes et il faut les reprendre dans le cadre du respect du prescrit du code électoral en vigueur au Burundi. La coalition demande enfin au régime en place de procéder à la libération sans conditions de ses membres emprisonnés au cours de ce processus.

Burundi - Kenya - Sécurité

Kenya : les braconniers bientôt passibles de la peine de mort

Nairobi, le 21 mai 2018 (Net Press) . Le ministre du tourisme et de la Nature du Kenya a annoncé que les braconniers pourraient bientôt risquer la peine de mort, alors que deux rhinocéros et un éléphanteau ont été tués dans le Parc national de Meru au début du mois en cours.

Le braconnage a beau être en baisse au Kenya, le gouvernement compte durcir encore sa législation, en rendant la peine de mort possible pour les braconniers, selon l’agence de presse chinoise.

"Nous avons le Wildlife Conservation Act qui a été promulgué en 2013 et qui fait risquer une peine de prison à vie ou une amende de 200 000 dollars aux criminels. Mais cela n’a pas été suffisamment dissuasif pour enrayer le braconnage", a déclaré Najib Balala, ministre du Tourisme et de la Nature kényan, pour justifier sa décision.

Le Kenya est connu pour héberger de nombreuses espèces animales dans de grands parcs nationaux et la question du braconnage et du bien-être des animaux sauvages y est sensible. La mort de Sudan, le dernier rhinocéros mâle blanc du Nord au monde, fin mars, avait particulièrement marqué les esprits. C’est d’ailleurs depuis la réserve d’Ol Pejeta, où Sudan vivait, et à l’occasion du lancement de timbres à son effigie, que le ministre a fait son annonce.

50 000 dollars le kilogramme de corne de rhinocéros

Le marché est particulièrement lucratif. Les cornes de rhinocéros, notamment, se vendent en effet entre 50 000 et 70 000 dollars le kilo, soit davantage que l’or ou la cocaïne.

Le Kenya possédait, selon Reuters, 20 000 rhinocéros dans les années 1970, environ 400 dans les années 1990, mais 650 aujourd’hui. La législation de 2013 a permis de réduire le braconnage des rhinocéros de 85 % et des éléphants de 78 % en quatre ans, a précisé Najib Balala. Mais les chiffres sont toujours trop élevés, juge-t-il. En 2017, 9 rhinocéros et 69 éléphants ont ainsi été tués.

L’annonce a toutefois surpris dans un pays où la peine de mort est de moins en moins appliquée. Si des condamnations sont toujours prononcées, la dernière exécution d’une peine de mort remonte à 1987. De même, le président Kibaki a commué en 2009 à une peine de mort 4 000 prisonniers en peine de prison à vie, tandis que le président Kenyatta a fait de même en 2016 pour 2 747 condamnés à mort.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi