Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 février 2019
|Le ciel de plus en plus fâché contre le Burundi

Burundi - Sécurité8 février 2019
|La tension monte entre les chauffeurs de taxis-vélos et les policiers

Burundi - Sécurité7 février 2019
|Les chauffeurs de taxis vélos réagissent à l’assassinat de leur collègue

Burundi - Sécurité6 février 2019
|Une fête de l’Unité nationale peu tendre pour les conducteurs de taxis-vélos

Burundi – Sécurité 5 février 2019
|Une femme tuée par son fils en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité4 février 2019
|Sept personnes grièvement blessées au Nord Ouest du pays

Burundi - Rdc - Sécurité2 février 2019
|Les combats des Burundais en Rdc de plus en plus confirmés

Burundi - Rdc - Sécurité 1er février 2019
| Quatre corps de militaires burundais tués en Rdc rejetés par la rivière Rusizi

Burundi – Justice 31 janvier 2019
|L’étau judiciaire se resserre autour des membres de l’opposition !

Burundi - Sécurité30 janvier 2019
|Des tris nourris inquiètent la population de Gihanga

Burundi - Rdc - Sécurité29 janvier 2019
|La province de Rumonge suspend provisoirement les voyages vers la Rdc

Burundi - Sécurité28 janvier 2019
|Un dimanche pas tendre dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité26 janvier 2019
|Quand des rumeurs se propagent dans un laps de temps

Burundi - Sécurité 25 janvier 2019
|Des crépitements d’arme lourde entendus en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité24 janvier 2019
|L’immeuble de Lumitel, agence de Kayanza, réduit en cendres

Burundi – Sécurité 23 janvier 2019
|Le ministre de la défense remercie les forces de sécurité et les jeunes ...

Burundi - Sécurité 22 janvier 2019
|Un réfugié burundais vivant au Kenya tué

Burundi - Sécurité - Environnement21 janvier 2019
|Une foudre fait des morts dans la province de Ngozi

Burundi - Kenya - Rwanda - Sécurité 19 janvier 2019
|Le passeport biométrique des réfugiés burundais vivant au Rwanda remis en cause au Kenya

Burundi - Sécurité 18 janvier 2019
|Deux personnes tuées en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité17 janvier 2019
|Une personne tuée à l’Est de la capitale

Burundi - Sécurité 16 janvier 2019
|Cibitoke : Un membre de l’opposition sérieusement tabassé par la police

Burundi - Sécurité 15 janvier 2019
|Un jeune agent de l’autorité de l’aviation civile tué

Burundi - Sécurité 14 janvier 2019
|Le marché de Matana dévasté par un incendie

Burundi - Tanzanie - Sécurité12 janvier 2019
|Peur-panique dans les camps des réfugiés basés en Tanzanie

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Des disparitions mystérieuses signalées un peu partout

12 juin 2018

Ngozi, le 12 juin 2018 (Net Press) . Thaddée Nduwimana enlevé par le service secret à Ngozi dans la localité de Vyerwa, il y a deux semaines, reste introuvable. Sa famille craint qu’il aurait été tué. De son côté, Fabrice Nkurunziza (18 ans), élève à l’école fondamentale qui venait de passer le concours pour le passage au post-fondamental, a quitté sa résidence de Nyakabiga II, 6ème avenue numéro 24, ce dimanche 10 juin 2018 vers 17 hoo et depuis ce jour, il n’est pas revenu et sa famille craint le pire.

Des sources familiales indiquent que ce jeune homme avait laissé son téléphone portable chez lui à la charge et qu’il est par conséquent difficile de le joindre. Depuis ce jour, sa famille a essayé de contacter ses camarades de classe mais ces derniers indiquent qu’ils n’ont aucune idée car ils l’avaient vu lors du passage du concours national.

Ils ajoutent que tous que le garçon n’avait de problème de cohabitation avec son entourage. Désemparée, sa famille l’avait cherché dans tous les cachots de la mairie de Bujumbura sans succès. Sur le même chapitre, une personne, un bandit, a été tué dans la nuit de ce lundi 11 juin sur la colline Buhororo, commune et province de Bubanza.

Signalons que dans la matinée d’hier, un cadavre d’un policier avait été trouvé sur les bords de la rivière Ntahangwa, du côté de la zone Nyakabiga, dans la commune urbaine de Mukaza. Selon des informations concordantes, le corps a été vu pour la première fois par des personnes qui étaient de passage à cet endroit.

Les habitants de cette contrée ont pu identifier ce policier qui était affecté au commissariat de police dans la zone de Buyenzo, toujours en mairie de Bujumbura. Ils indiquent cependant ne pas être au courant de la cause immédiate du décès de ce policier. Sa dépouille a été dégagée par les forces de l’ordre en compagnie de l’administrateur de cette commune de Mukaza.

L’on signalera enfin que des allégations de violations et des violations des droits de l’homme ont été enregistrées la semaine dernière. Au moins 10 personnes ont été tuées dont 4 cadavres retrouvés, 3 autres enlevées au moment où 3 personnes autres ont été torturées. 12 ont été arrêtées arbitrairement alors que l’on a enregistré 4 victimes de violences basées sur le genre. Des jeunes Imbonerakure affiliés au parti au pouvoir Cndd-Fdd, des policiers, des agents du Snr et des administratifs sont pointés du doigt comme étant les auteurs de la plupart de ces violations des droits humains.

Le phénomène de cadavres retrouvés continue à être observé. Les milieux de droits de l’homme relèvent des cas de tuerie, de torture et d’arrestation arbitraire dont sont victimes des opposants et prétendus opposants du régime en place à Bujumbura. Des arrestations sur base de vérification des cahiers de ménage sont devenues un phénomène de rançonnement de la population par des policiers. Des actes d’intimidations sont signalés au moment où des cas de justice populaire ont été relevés.

Burundi - Justice

Le ministère public requiert un jugement sévère à sept policiers et militaires

Ngozi, le 12 juin 2018 (Net Press) . Il s’agit au total de 18 policiers et militaires qui ont été arrêtés en 2016 dans différents coins du pays, qui étaient accusés à l’époque d’atteinte à la sécurité des institutions, de collaborer avec les rébellions et de détenir illégalement les armes. Signalons que la plupart d’entre eux, qui sont détenus à la prison de Ngozi, ont été arrêtés dans la capitale Bujumbura.

Ils ont comparu hier 11 juin 2018 et ils ont déclaré qu’ils ont reconnu les faits leur reprochés suite à la torture qu’ils subissaient, d’où ils ont plaidé non coupables. Après la séance, le ministère public a requis pour sept policiers et militaires une condamnation à perpétuité. Pour le reste des codétenus, le même ministère public, du tribunal de Bujumbura en itinérance à Ngozi, s’en est remis aux juges pour dire le droit. L’affaire a été prise en délibéré. Le jugement devrait avoir lieu dans un mois au plus tard.

Burundi - Onu - Sécurité

L’Onu condamne une attaque armée contre les casques bleus de la Minusca

New York, le 12 juin 2018 (Net Press) . Le Secrétaire général de l’Onu, António Guterres, a condamné fermement lundi 11 juin une attaque par un groupe armé contre une patrouille de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca), le 10 juin, à Bambari, dans le centre du pays, où un casque bleu burundais a été tué et un autre blessé.

Antonio Guterres a rendu hommage à tous les courageux casques bleus « qui ont fait le sacrifice ultime pour la paix en République centrafricaine », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse. Il a présenté ses plus sincères condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au gouvernement du Burundi, et a souhaité un prompt rétablissement au blessé.

Antonio Guterres « rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre et que des sanctions peuvent être appliquées contre leurs auteurs. Il exhorte les autorités de la République centrafricaine à ne ménager aucun effort pour enquêter et identifier les coupables, afin de les traduire rapidement en justice », a ajouté son porte-parole.

Le Secrétaire général a réaffirmé son soutien indéfectible à la Minusca dans ses efforts pour protéger les civils et stabiliser la République centrafricaine. La Minusca a condamné l’attaque contre cette patrouille et une autre attaque dimanche contre un convoi des forces armées centrafricaines qui était accompagné par des casques bleus.

Burundi - Corée du Nord – Sécurité

Vers la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Singapour, le 12 juin 2018 (Net Press) . Après la rencontre historique entre le président américain Donald Trump et le président nord-coréen Kim Jong Un à Singapour, le président Kim Jong Un se dit satisfait de cette rencontre et indique que les deux pays vont enterrer la hache de la guerre pour tourner la page du passé, avant d’ajouter qu’une dénucléarisation de la Corée du Nord est en cours de préparation.

Cependant, malgré que cette rencontre soit précédée de nombreuses tergiversations et de plusieurs menaces d’annulation, ce sommet inédit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord s’est déroulé ce mardi 12 juin à Singapour. Il a débuté à 9h, heure locale, après une poignée de main historique entre Kim Jong-un et Donald Trump. Ce tête-à-tête est le premier de l’histoire entre un dirigeant américain en exercice et un leader nord-coréen, qui ont signé un document commun.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte