Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Burundi -Sécurité15 août 2018
|Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

Burundi - Justice - Sécurité 14 août 2018
|Accusé de fournir des informations qui ternissent l’image du pays, il écope de 20 ans prison

Burundi - Sécurité13 août 2018
|Un enfant tué par une explosion de grenade à Gitega

Burundi - Justice11 août 2018
|Le Burundi accueille la deuxième conférence internationale de la FA-UJA

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les populations de la zone Ngagara se plaignent

16 juin 2018

Bujumbura, le 16 juin 2018 (Net Press) . Très tôt dans la matinée de ce 15 juin 2018, une armada de policiers ont encerclé le quartier VII de la zone de Ngagara, au Nord de la capitale Bujumbura. Autour de 6 heures, ils sont entrés dans les différents ménages où ils ont procédé à une fouille-perquisition.

L’on a constaté qu’ils étaient plus intéressés par les cahiers de ménage et celui qui n’était pas enregistré se voyait dans l’obligation de donner un billet de 5.000 francs burundais à ces policiers pour se être libéré. Les habitants de ce quartier se plaignent d’autant plus que durant l’opération, personne n’avait le droit d’y entrer ni d’en sortir, ce que les mêmes habitants ont jugé comme une façon de rançonner les populations.

Au Sud Est du pays, plus précisément dans la province de Rutana, 25 boutiques et leurs contenus sont parties en fumée lorsqu’un incendie s’y est déclaré dans la nuit de ce 15 juin 2018 dans la zone de Gitaba de la province de Rutana. Selon des témoins, l’incendie a été aperçu pour la première fois autour de 23 heures jusqu’à l’aube de ce 16 juin. La cause de l’incendie n’est pas encore connue mais selon des informations policières, les enquêtes ont déjà commencé.

Burundi - Economie

Lancement officiel d’un microfinance par le président de l’assemblée nationale

Bubanza, le 16 juin 2018 (Net Press) . Le président de l’assemblée nationale, Pascal Nyabenda, a procédé au lancement officiel des activités du microfinance dénommé "Tujane Microfinance" ce vendredi 15 juin 2018 au chef-lieu de la province Bubanza dont il est ressortissant.

Pascal Nyabenda a fait savoir que cette institution d’épargne et de crédit a été créée pour assister les populations aux moyens limités qui ont des projets d’auto développement. Ainsi, les populations devront contracter des crédits à payer dans des délais convenus entre les deux parties.

Il a demandé aux agents de ce microfinance de traiter leurs clients de la même manière sans exclusion car ils viennent d’obtenir un travail grâce à la présence de leurs clients potentiels qui se trouvent parmi ces populations. Ce microfinance a été bien accueilli par les populations ainsi que leurs dirigeants.

Selon des observations de certains analystes, les dirigeants actuels pensent développer prioritairement les régions où ils sont originaires. C’est dans ce cadre que Pierre Nkurunziza s’occupe essentiellement de sa Ngozi natale au moment où le deuxième vice-président est souvent dans la province de Cibirke sans oublier Pascal Nyabenda. Ce qui n’est pas mauvais en soi mais, nos analystes concluent qu’un bon dirigeant doit penser nation avant région.

Burundi - Usa - Justice

"Ingérence russe : l’ex-directeur de campagne de Trump écroué jusqu’à son procès", dixit Rfi

Washington, le 16 juin 2018 (Net Press) . Paul Manafort, l’ancien chef de campagne de Donald Trump, dormira en prison. La justice a révoqué sa liberté conditionnelle ce vendredi 15 juin. Il a été accusé début juin de tentative de subornation de témoins dans l’enquête sur les soupçons d’ingérence russe dans la campagne présidentielle.

Deux procédures sont en cours contre Paul Manafort dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’ingérence russe. L’ex-chef de campagne de Donald Trump avait été placé fin octobre dernier en résidence surveillée avec port de bracelet électronique lors de son inculpation.

Mais d’après le procureur Robert Mueller, Paul Manafort fait pression sur les personnes qui pourraient être appelées à témoigner lors de ses procès. Ces derniers mois, toujours selon le procureur, il a régulièrement essayé de contacter ses deux anciens associés, par téléphone et SMS, pour infléchir le cours de l’enquête.

La juge de la cour fédérale de Washington DC a estimé ce vendredi que Paul Manafort avait trahi la confiance de la justice, elle l’a donc placé en détention préventive jusqu’à la date de ses procès. Le premier pour fraude fiscale et bancaire et lobbying illégal doit débuter le 25 juillet. Le second pour conspiration contre les Etats-Unis est prévu en septembre prochain. Au total, plus de 30 chefs d’accusation sont retenus contre le consultant politique.

Paul Manafort a été écarté de la campagne de Donald Trump quand ses liens avec les cercles pro-russes d’Ukraine ont été révélés. Il a notamment travaillé pendant des années comme lobbyiste pour l’ex-président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Vers une grâce présidentielle ?

Mais Paul Manafort n’a pas encore été lâché par la Maison Blanche, commente le correspondant de Rfi à New York, Grégoire Pourtier. Juste après qu’une juge fédérale a décidé de révoquer la liberté conditionnelle de l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, un des avocats du président a estimé « que tout ça pourrait être nettoyé avec quelques grâces présidentielles ».

Le message est clair : malgré les 30 chefs d’inculpation contre lui, allant de la fraude fiscale jusqu’à la conspiration contre les Etats-Unis, la meilleure chance du consultant politique est de tenir bon et de ne pas collaborer avec la justice. Problème : la grâce présidentielle ne concerne que les crimes fédéraux et les procureurs de certains Etats se sont dits prêts à l’inculper eux aussi pour empêcher Trump de le protéger.

Paul Manafort a officiellement travaillé moins de cinq mois comme directeur de campagne, mais son activité de lobbyiste l’a si souvent amené à Moscou et à Kiev qu’il est nécessairement au coeur de la tentaculaire enquête sur la potentielle ingérence russe. Et si son incarcération est évidemment motivée par la tentative de subornation de témoin, le procureur spécial espère sans doute aussi qu’elle le fasse réfléchir alors qu’il risque techniquement plusieurs centaines d’années de prison.

Dans la journée, Donald Trump a dit que le traitement infligé à Paul Manafort était injuste. Parlant d’une « peine » alors qu’il n’est pas encore question de condamnation, il a estimé qu’on le traitait comme s’il était un chef de la mafia.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi