Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Burundi - Sécurité Routière 5 octobre 2018
| L’entourage du Restaurant Sama Café échappe de justesse à un accident mortel

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les collègues d’Amissi Hakizimana localisent son emplacement

30 juin 2018

Bujumbura, le 30 juin 2018 (Net Press) . Dans son édition d’hier, la rédaction faisait état de l’enlèvement du premier secrétaire de la Sobugea, Amissi Hakizimana, par des personnes à bord d’une voiture aux vitres fumées. Elle indiquait que la victime a été conduite vers une destination inconnue.

L’on a appris que les personnes en question seraient des agents du service national des renseignements et que M. Hakizimana serait détenu dans ses cachots tout près de la cathédrale Regina Mundi. Les mêmes informations précisent qu’il serait en train d’être interrogé sur les activités de son syndicat. Ce dernier, au regard de cette menace, vient de projeter une grève en date du 9 juillet 2018 si jusque-là il n’y a pas de solution entre les deux parties.

Burundi - Ua - Mauritanie - Corruption

L’Union africaine se penche sur la lutte contre la corruption

Nouakchott, le 30 juin 2018 (Net Press) . Le 31ème sommet des chefs d’Etat africain se déroulera du 1er au 2 juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie. Le thème central sera la lutte contre la corruption en Afrique. La question de l’évolution politico-sécuritaire du Burundi sera également à l’agenda de ce sommet comme le confirment les informations en provenance de ce pays.

Mais un peu avant ce sommet, des organisations de la société civile se sont réunies en date du 29 juin 2018 pour dénoncer l’usage abusif des moyens de l’Etat pour ce sommet alors qu’une famine frappe l’Est de ce pays. Elles ont décrié l’inflation des réunions de l’Union africaine et rappelé que des dirigeants africains ne tiennent jamais leurs engagements. Ils prennent pour exemple le fait que le gros des présidents africains se sont engagés à travers des sommets du genre, d’investir plus de moyens dans l’agriculture, un engagement qui n’a été tenu que par quelques chefs d’Etat, d’où un bilan mitigé de l’agriculture de la plupart des pays africains.

Burundi - Droits de l’Homme

Pour plus de respect des droits de l’homme, exige la Parcem

Bujumbura, le 30 juin 2018 (Net Press) . Cette Ong locale voudrait que les droits de l’homme soient respectés dans le pays, d’où elle a écrit à cinq ministères concernés par la question des droits de l’homme car leurs violations sont encore perceptibles au Burundi. A travers cette correspondance, la Parcem fait savoir qu’il faut éduquer les populations pour qu’elles connaissent leurs droits et leurs limites, sans oublier la lutte contre l’impunité. Tels sont les propos du président de la Parcem lors de la conférence de presse tenue ce vendredi 29 juin 2018.

Burundi - Education

Parution du journal hebdomadaire la voix de l’enseignant

Bujumbura, le 30 juin 2018 (Net Press) . D’emblée, le confrère estime qu’il y a une éducation discriminatoire à l’égard des filles. En effet, il regrette une mesure misogyne qui viole les droits des enfants quant à leur éducation. Une mesure contraire aux objectifs de développement durable, notamment le 4ème qui vise l’assurer de l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Pourquoi une telle mesure ? Quelle est la plus-value de la mesure ? S’interroge le journal la voix de l’enseignant.

Par ailleurs, tous les cours doivent être liés à l’Entrepreneuriat. Les enseignants sont amenés à expliquer à leurs apprenants comment les différents cours sont liés à l’entrepreneuriat pour qu’ils aient l’envie de les suivre. C’est l’entrepreneuriat qui leur donnera une vie meilleure après leurs études en créant des projets générateurs de revenus. A cela s’oppose le manque de capitaux, un problème qui pourrait être résolu par le gouvernement en octroyant de micro crédits aux jeunes.

Il y a cependant un rite nocif et dangereux : « enterrer les examens », notent les enseignants. La consommation des boissons alcoolisées par les jeunes, surtout scolarisés comme produit désaltérant, ayant des effets antidépresseurs, les poussent à se saouler la gueule pour fêter la fin des examens. Ce rite connu sous le jargon d’ « enterrer les examens » se déroule dans les bistrons et le boites de nuit. Ces rencontres qui commencent dans une ambiance de convivialité se terminent, le plus souvent par des bagarres, des accidents et des aventures sexuelles. Les autorités administratives représentant l’État, les autorités scolaires et les parents sont au courant de ce qui se passe au cours de ces rencontres, mais n’agissent pas assez pour contrer cette pratique porteuse de tous les dangers pour les jeunes.

En bref , conclue la voix de l’enseignant, la journée de samedi est en passe d’être supprimée comme fériée pour augmenter le temps scolaire. Ceci a été dit par Chantal Bajinyura, directeur général des bureaux pédagogiques lors de sa tournée dans les provinces de Kirundo et de Ngozi pour expliquer le « plan transitoire de l’éducation, 2015-2030. » Ce serait une mesure politique.

Burundi - Confessions Religieuses

Le journal "Rusizira Amarembe", 78 ans déjà !

Bujumbura, le 30 juin 2018 (Net Press) . L’abbé Simon Ruragaragaza profite de la fête du 1er juillet 2018 pour évoquer la parution du 1er journal catholique "Rusizira Amarembe", prédécesseur de "Ndongozi", au mois de janvier 1940. A travers une brochure d’une dizaine de pages, il décrit les contenus des différents numéros de ce journal et estime qu’il allait jouer son rôle dans l’évangélisation et le développement de ce pays.

D’ores et déjà, l’éditorial désigne l’orientation et les destinataires du médium. Il décrit les Pères Blancs, dont Charles DESOIGNIE, premier supérieur de Mugera (1899) et négociateur du traité de Kiganda, le 6 juin 1903. Il décrit également le Père Henri BONNEAU, arrivé à Mugera en 1902 et associé à la rédaction du dictionnaire Français Kirundi du Père Van der Burgt en 1903.

Les autorités tant civiles qu’ecclésiastiques et le Murundi moyen, spécialement celui expatrié pour des raisons économiques tels les Barundi qui allaient en Ouganda et au Congo Belge pour travailler dans les mines ou les plantations de la canne à sucre ou encore le café, le journal devait servir de lien entre l’ouvrier et sa famille restée au lointain pays.

En 1942, il change de format et les auteurs jubilent et déclarent que l’enfant a grandi. D’autres contenus sont le traité de Kiganda du 6 juin 1903, la royauté ; transhumance des vaches et parmi les rédacteurs, l’on note Michel Ntuyahaga, ancien évêque du diocèse de Bujumbura. L’hymne national y est, des photos des chrétiens qui apprennent à lire, d’où l’introduction de la culture écrite après l’oralité, etc.

L’on notera que l’abbé Simon Ruragaragaza a bénéficié d’une formation en journalisme, d’où une sensibilité évidente pour ce métier. Cet homme octogénaire a encore toutes ses facultés et continuent à produire d’autres brochures et ceux qui le connaissent le qualifient d’homme infatigable.

Au passage, il faudra signaler que dans le cadre des anniversaires, l’agence d’information Net Press, sifflera ses 22 bougies ce dimanche 1er juillet 2018. Ce 1er juillet 1996, juste après le défilé militaire au stade du prince Louis Rwagasore, la première dépêche est sortie et la distribution s’est faite par fax, d’où les gens ne comprenaient pas comment ils avaient des messages de journaux sans aucune commande. Ils ont cherché l’origine de ces dépêches avant que les premiers abonnements ne soient pris.

Burundi - Rd Congo - Indépendance

La Rdc n’a pas fêté son 58ème anniversaire d’indépendance

Kinshasa, le 30 juin 2018 (Net Press) . Le 30 juin 1960, l’indépendance du Congo belge était proclamée en tant que république du Congo. Il avait comme président Joseph Kasavubu et son premier ministre s’appelait Patrice Lumumba. Comme tous les pays africains, le Congo a été caractérisé par des coups d’Etat et en 1965, le 24 novembre, l’on vit venir Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendo wa Zabanga.

Celui-ci sera chassé par une guerre civile et a été remplacé par Laurent Désiré Kabila en 1997. Ce dernier sera à son tour assassiné en 2001 et remplacé par son fils Joseph Kabila qui est toujours aux affaires dans ce pays.

Selon des informations qui reviennent dans tous les journaux de Kinshasa, c’est que ce 30 juin 2018, le pays n’a rien prévu pour les festivités marquant le 58ème anniversaire de son indépendance pour des raisons de manque de fonds. Pour le journal "Le Phare" proche de l’opposition, "58 ans après l’indépendance, les Congolais ont bâti un Congo plus pauvre qu’avant 1960".

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité