Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité 10 juin 2019
|Deux personnes tuées au cours de ce weekend !

Burundi - Sécurité8 juin 2019
|Une femme arrêtée pour avortement volontaire

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Burundi - Sécurité 6 juin 2019
|Une attaque à la machette fait deux blessés en province de Mwaro

Burundi - Sécurité Routière5 juin 2019
|Un accident mortel à l’entrée de la police judiciaire de Jabe

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un pasteur de l’église de Pentecôte de Bujumbura échappe à une attaque à la grenade

20 avril 2019

Bujumbura, le 20 avril 2019 (Net Press) . Samuel Niyungeko, pasteur de l’église de Pentecôte de Bujumbura, vient d’échapper de justesse à une attaque à la grenade à son domicile. Selon une certaine opinion, les premiers soupçons se dirigent au commissaire de police de Muyinga, Jérôme Ntibibogora, pour avoir tenu des propos incendiaires en date du 27 mars 2019.

Pour la même opinion, il vient de mettre à exécution les menaces qu’il a annoncées au grand jour et en présence des plus hautes autorités provinciales de Muyinga, au Nord Est du pays. Il y en a qui se posent la question de savoir si Pasteur Samuel Niyungeko tenait une réunion nocturne au moment où il a été attaqué.

Malgré toutes ces inquiétudes, le commissaire Jérôme Ntibibogora a des soutiens au sein de la formation politique au pouvoir qui trouvent que ses propos visaient à décourager tous ceux qui auraient l’intention d’organiser de telles réunions. Cependant, ils ne disent rien sur le parti politique qu’il a nommément cité lors de son intervention.

Burundi - Justice

Plus de 600 détenus relâchés hier par la ministre de la justice

Bujumbura, le 20 avril 2019 (Net Press). Six cent soixante huit détenus ont été relâchés à la prison centrale de Mpimba par la ministre de la justice, Aimée Laurentine Kanyana, ce vendredi 19 avril 2019, suite à la grâce présidentielle. Plus d’aucuns ont été satisfaits par cette mesure, y compris un député indépendant de la circonscription de Bubanza, Fabien Banciryanino.

Il a confié aux confrères de la radio Isanganiro qu’il se félicite de cette mesure mais qu’il compte mener des enquêtes pour voir si parmi les détenus relâchés, il y a ceux pour qui il avait plaidé. Il avait constaté qu’il y a ceux qui ont purgé leurs peines, d’autres relâchés par une autre grâce présidentielle mais qui étaient toujours en prison.

Au cas où ils ne feront pas partie de ceux qui ont été relâchés, il entende écrire encore une fois à la ministre chargée de la justice pour qu’elle libère tous les détenus qui remplissent les conditions. Pour rappel, il avait bousculé, lors des questions orales à l’assemblée nationale, les ministres de l’intérieur et de la justice sur des questions relatives à la sécurité et à la justice.

L’on saura que des mesures de grâce présidentielle ont toujours été prises mais que les libérations ont toujours posé problème à cause des spéculations de toutes sortes, que ce soit au ministère de la justice ou alors à la prison même, pourquoi pas au niveau des prisonniers eux-mêmes. Ce sont des réalités qui ont été visibles en 2006, en 2009 et dans les années 2012 où des détenus graciés sont restés toujours détenus pendant plusieurs mois ou des années.

Burundi - Politique

Le parti Cnl organise son congrès dans la capitale économique

Bujumbura, le 20 avril 2019 (Net Press) . Le président du congrès national pour la liberté, Agathon Rwasa, a saisi le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique pour l’informer qu’il a l’intention d’organiser un congrès de sa formation politique. Le ministre contacté a autorisé, tout en envoyant un délégué à ce congrès à titre d’observateur.

Le congrès a été donc tenu ce 20 avril dans la capitale économique Bujumbura. Il a présenté les responsables de cette formation politique au niveau national. Ainsi, le représentant du parti au niveau du pays est Agathon Rwasa, avec comme conseillers Félix Mpozeriniga et Bède Nyandwi. Le secrétaire général du parti est Simon Bizimungu assisté de Léopold Hakizimana, un député. L’autre assistant n’a pas pu joindre les autres congressistes.

Au niveau de la sécurité, ce secteur est confié au député Bernard Ndayisenga assisté de Abraham Nintunze et de Pascal Cishahayo. Les relations extérieures et la coopération internationale reviennent à Nestor Girukwishaka avec comme conseillers Claver Niyoyitungiye et de Mme Cantique Hezimana.

Les finances publiques ont été confiées à Pélate Niyonkuru assistée du député Christophe Nduwayo et de Charles Rugema. La communication revient au député Thérence Manirambona assisté de Pierre Claver Kiraroba au moment où la mobilisation est confiée au député Noé Mbonigaba conseillé de Déogratias Nahumuremyi.

Le social et la discipline sont confiés à une députée Godeberthe Hatungimana et deux conseillers à savoir Remy Sindayigaya et Adrienne Sinsirwanumwe. La jeunesse revient à Aimable Nkunzumwami assisté de Zephyrin Ndayizeye et de Sévérin Bagorikunda. Enfin, le genre revient à Marie Immaculée Ntacobakimvuna assistée de la députée Sophie Nsavyimana et de Rénovat Nduwumwami.

Après cette présentation des responsables au niveau national, le député Agathon Rwasa a exposé sur le projet de société de sa formation politique, juste après une photo de famille qui a été prise après cette présentation.

Burundi - Santé

Le départ de Handicap International laisse un impact négatif sur un centre pour handicapés

Gitega, le 20 avril 2019 (Net Press) . Le centre institut médico-pédagogique de Gitega affirme qu’il est confronté à de sérieux défis après le départ de Handicap International. Le manque d’équipements spéciaux comme les chaises roulantes, les béquilles et les équipements pédagogiques est une triste réalité dans ce centre, selon ses responsables.

Cela est aggravé par la suspension des vivres par le haut commissariat pour les réfugiés, d’où ils ne savent pas comment soigner 114 enfants malades mentaux qui évoluent dans ce centre, en plus d’autres qui ont développé un handicap mental. Ils comptent sur la bonne foi des humanitaires pour qu’ils poursuivent leur mission devenue très compliquée avec le départ de cette Ong internationale.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte