Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Burundi - Sécurité29 octobre 2019
|Arrestations des "Cnlois" après la tentative d’assassinat du chef de zone Muyira

Burundi - Sécurité28 octobre 2019
|Le chef de zone Muyira criblé de balles

Burundi - Sécurité - Environnement26 octobre 2019
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Rdc - Sécurité25 octobre 2019
|Vers la stabilisation de la Rdc par ses voisins de la sous-région

24 octobre 2019
|Burundi - Sécurité Après l’attaque de Bubanza,...

Burundi - Grande Bretagne - Sécurité23 octobre 2019
|Les Anglais vivant au Burundi priés d’observer des consignes pour leur sécurité

Burundi –Sécurité 22 octobre 2019
|Une attaque mêlée d’interpellations des rebelles en province de Bubanza

Burundi - Sécurité21 octobre 2019
|Peur-panique dans certaines communes de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 octobre 2019
|La police sur le point de recruter des agents

Burundi – Sécurité18 octobre 2019
|Les militants du Cnl sans espoir du lendemain

Burundi - Gambie - Sécurité17 octobre 2019
|La sécurité des réfugiés burundais en Tanzanie évoquée à Banjul

Burundi - Sécurité16 octobre 2019
|Un enseignant arrêté pour détention illégale des armes

Burundi - Sécurité15 octobre 2019
|Des intempéries occasionnent des catastrophes dans la province de Ngozi

Burundi - Tanzanie- Sécurité14 octobre 2019
|Les polices burundaise et tanzanienne décident d’œuvrer ensemble

Burundi – Sécurité12 octobre 2019
|Le paroxysme de l’intolérance politique à Kirundo

Burundi – Sécurité - Opinion11 octobre 2019
|Les hauts-faits d’un ministère de la sécurité

Burundi - Sécurité 10 octobre 2019
|Cinq jeunes du parti de l’Aigle arrêtés pour tentative d’assassinat de leur représentant

Burundi – Sécurité9 octobre 2019
|Manifestation contre un agent de renseignement

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Vital Cirhuza, un étudiant congolais porté disparu !

30 septembre 2019

Bujumbura, le 30 septembre 2019 (Net Press) . Le président du collectif des étudiants congolais, Vital Cirhuza, est porté disparu depuis le lundi 23 septembre 2019, comme le confirme ce collectif dans un communiqué qui date du lendemain, le 24 septembre de cette année.

Il a été porté disparu depuis qu’il avait ordonné aux étudiants congolais d’observer un mouvement de grève pour compatir avec leurs concitoyens traqués au Burundi. Selon ce communiqué, cet étudiant qui incarne le plus haut degré de ce collectif était en ordre avec les documents lui permettant de vivre au Burundi.

Le collectif des étudiants congolais demande sa libération sans conditions et aux étudiants congolais de rester calmes en attendant une suite favorable de cette affaire.

L’on saura que les étudiants étrangers qui font leurs études au Burundi connaissent des arrestations et des poursuites pour non détention de documents migratoires pour certains et pour d’autres, de passeports et des visas d’établissements depuis la semaine dernière. 138 Congolais ont été expulsés du Burundi, selon la police, à raison de 19 au cours du mois d’août et 119 en septembre.

En matière des droits de l’homme, l’on signale au moins une personne assassinée la semaine dernière dans la province Karusi suite aux tortures commises par de jeunes imbonerakure. Par ailleurs, selon toujours les activistes des droits de l’homme, plusieurs fidèles d’une église ont également été roués de coups par des agents de police, dont une femme avec vidéo-témoin à l’appui. Il y aurait eu également cinq cas d’arrestations arbitraires, dont trois concernent des militants du parti d’opposition. Ch.N.

Burundi – Sécurité

Un mouvement de fraude à la frontière burundo-tanzanienne commandité par le comité mixte de sécurité

Muyinga, le 30 septembre 2019 (Net Press) . Le mouvement de fraude à la frontière burundo-tanzanienne prend une allure inquiétante, rapportent plusieurs sources à Muyinga. Cette information fait savoir que cette fraude est commanditée par le comité mixte de sécurité dans cette localité.

Nombreux témoins indiquent que ce mouvement de fraude qui concerne les produits exportés comme les vivres et les bois précieux est surtout observable dans les communes de Giteranyi et de Muyinga, non loin de la frontière avec la Tanzanie. Malgré cette révélation, ces membres des comités mixtes ne veulent pas faire de commentaires sur ces transactions.

Selon les habitants de cette localité, ce mouvement de fraude s’opère tard dans la nuit et est constitué principalement par la jeunesse du parti au pouvoir (les Imbonerakures) éparpillés sur tous les points de passage ou sont érigés des barrières. Les mêmes informations font savoir que l’administration a déployé des militaires sur des positions proches de cette frontière, mais cela n’a pas empêché la fraude de se poursuivre.

D’autre part, des sources indépendantes affirment discrètement que la même administration et la jeunesse affectées à ces endroits ferment les yeux pour éviter de provoquer des malaises à la veille des élections de 2020. D.N.

Burundi - Santé

La population de Bubanza insensible aux mesures de prévention contre le choléra

Bubanza, le 30 septembre 2019 (Net Press) . Le gouverneur de la province de Bubanza est confronté à un problème avec sa population. Dans le cadre de la lutte contre le choléra, il a pris des mesures d’interdire le commerce ambulant des vivres, des fruits, des beignets, des mangues, des bananes mures, des pains, etc. Il a également interdit aux populations de se toucher les mains en se saluant.

La décision prise vendredi le 27 septembre dernier, a été lue dans toutes les messes de ce dimanche dans cette province, avec intention qu’elle entre en vigueur ce lundi 30 septembre. Mais il a été déçu de voir que cette mesure n’a pas été mise en application car le commerce ambulant était pratiqué comme d’habitude.

Des habitants contactés par la rédaction ont indiqué ne pas être au courant de cette décision au moment où les autres ont fait savoir que leurs familles vivent grâce à cette activité, qu’ils ne peuvent pas faire autrement. En cas de maladie, ils vont se faire soigner au lieu de mourir de faim.

Quant au moyen de salutation, les habitants de cette province indiquent qu’il s’agit d’une coutume difficile à abandonner suite à une décision de l’autorité, fut-elle un gouverneur de province. Si les ressortissants de Bubanza sont aujourd’hui obligés de ne pas se toucher, qu’arrivera-t-il se jamais des populations d’autres provinces viennent chez nous ?

Selon des informations en provenance de cette province, le gouverneur aurait constaté cet échec et aurait réuni les autorités administratives et policières pour voir dans quelles manières sensibiliser les populations. Après la phase de la vulgarisation, les récalcitrants seront punis. Signalons que 34 cas de choléras ont été déjà enregistrés depuis une vingtaine de jours. J.M.

Burundi - Droits de l’Homme

Le gouvernement burundais plus que clair, il ne collaborera pas avec la commission Doudou Diène

Bujumbura, le 30 septembre 2019 (Net Press) . Dans notre édition du 27 septembre dernier, nous indiquions que le conseil des droits de l’homme des Nations unies a prolongé d’une année le mandat de la commission d’enquête sur le Burundi, une décision qui n’a pas plus Gitega ni son représentant à Genève, Rénovat Tabu.

Le sinistre ayant les droits de la personne humaine dans ses attributions, Martin Nivyabandi, vient de le confirmer à travers une interview accordée à la radio Isanganiro. Non seulement il ne collaborera pas, mais également il se félicite du fait que le nombre de pays qui comprennent la situation du Burundi va crescendo. Pour lui, les pays qui ont voté non sont passés de 7 en 2018 à 11 en 2019.

Par contre, ceux qui ont voté oui sont les pays de l’Union européenne et leurs alliés, un pays africain et le Rwanda. En outre , le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour faire plaisir à la communauté internationale, mais le fait pour protéger ses citoyens. Il s’est félicité donc de la situation des droits de l’homme au Burundi qui est bonne.

Enfin, la commission d’enquête sur le Burundi a été mise en place sur injonction de l’Union européenne et elle a pour mission de recoloniser le Burundi, ce qui est impensable, a-t-il conclu. N.R.

Burundi - Usa - Politique

La première dame reçoit un prix au pays de Donald Trump

New York, le 30 septembre 2019 (Net Press) . La première dame du Burundi, Pasteur Denise Bucumi Nkurunziza, a reçu un prix à New York pour son travail humanitaire par le docteur Clyde Rivers.

Selon des sources sur place, le Dr Clyde Rivers est titulaire d’un doctorat en théologie de l’université latine de théologie et d’un doctorat en philosophie du United graduate college et du seminary international. Il est également fondateur et président d’ichange nations et du congres mondial pour des droits de l’homme. Ce citoyen américain aurait été nommé ambassadeur itinérant de la République du Burundi.

Dans son discours lors des cérémonies de remise de ce prix, Clyde Rivers a affirmé que " la première dame du Burundi est l’une des plus grandes humanitaires du monde pour avoir recueilli des orphelins dans les rues du Burundi pour en faire des membres officiels de la première famille ". Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.