Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Politique8 juin 2021
|Le Burundi commémore pour la première fois la journée nationale du patriotisme

Burundi - Sécurité Routière - Société7 juin 2021
|Un véhicule abîmé dans un accident de roulage avec une vache

Burundi - Sécurité 5 juin 2021
|Makamba : Quatre jeune accusés d’extorsion interpellés en commune Kibago

Burundi - Sécurité4 juin 2021
|Des enfants trouvent la mort dans le sud du pays

Burundi - Sécurité3 juin 2021
|Une personne tuée par des personnes non encore identifiées en commune Bukemba

Burundi - Sécurité 2 juin 2021
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage en province de Bubanza !

Burundi - Sécurité 1er juin 2021
|Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

Burundi - Sécurité 31 mai 2021
|Une cache de bandits qui bascule sous le silence de la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi - Kenya - Politique 29 mai 2021
|Le président de la République du Burundi attendu au Kenya !

Burundi - Sécurité 28 mai 2021
|Trois corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Politique27 mai 2021
|Audience à la présidence de la République

Burundi - Sécurité 26 mai 2021
|Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

Burundi - Rwanda - Sécurité25 mai 2021
|L’armée burundaise dément formellement une information des réseaux sociaux

Burundi - Sécurité 24 mai 2021
|Six personnes mortes dans la noyade en province de Muyinga

Burundi - Onu - Génocide22 mai 2021
|Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

Burundi - Sécurité21 mai 2021
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité20 mai 2021
|Des vols répétitifs de vaches dans la province de Bujumbura dit rural

Burundi - Sécurité19 mai 2021
|"La province de Mwaro devient un hébergement des criminels", dixit un ressortissant

Burundi - Sécurité18 mai 2021
|Trois enfants mordus par un chien en zone Kinama

Burundi - Rwanda - Sécurité 17 mai 2021
|Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

Burundi - Sécurité15 mai 2021
|Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité14 mai 2021
|Des pêcheurs trouvent la mort dans le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité13 mai 2021
| Plus de 200 maisons détruites et brulées sur la sous colline Nyarure

Burundi - Sécurité12 mai 2021
|La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

Burundi - Sécurité11 mai 2021
|Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne retrouvée morte en zone Musaga

8 avril 2021

Bujumbura, le 8 avril 2021 (Net Press) . Une personne non encore identifiée a été retrouvée morte dans la matinée de ce jeudi à la 12ème avenue du quartier Kinanira, dans la zone Musaga, en commune urbaine de Muha, au Sud de la capitale économique Bujumbura. L’administration privilégie qu’il serait tombé dans un caniveau et aurait été emporté par les pluies diluviennes qui se sont abattues hier dans ce quartier.

Selon un domestique qui a découvert le corps le premier, la victime était non identifiable car couvert de boues et des blessures fraiches étaient perceptibles sur sa tête. Cette déclaration rejoint celle d’Eric Uwitonze, le chef de quartier de la zone Kinanira. Cependant, jusqu’à présent, aucune famille n’a signalé la perte d’un homme dans ce quartier, d’où il ne serait pas du quartier.

Dans la même rubrique sécuritaire, Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, affirme qu’un enfant de 7 ans a été retrouvé mort noyé dans la rivière Ndurumu, dans la province de Karuzi, au Centre-est du pays.

Selon cette source, tout a commencé lorsque cinq enfants qui venaient de chercher du bois de chauffage sur la colline Gashanga, de la commune Bugenyuzi, de la même entité provinciale, ont été foudroyés. Dans la peur-panique, ils se sont jetés dans la rivière Ndurumu où l’un de ces enfants a été repêché sans vie ce matin.

Pierre Nkurikiye affirme que trois enfants ont été repêchés immédiatement par les passants et ont été transférés à l’hôpital de Buhiga, une commune voisine de la même province, pour les premiers soins. Un enfant de huit ans reste introuvable, sa famille biologique craint qu’il soit mort lui aussi. N.R.

Burundi - Sécurité

Des cas de morts répétitifs ou anathème à Cibitoke ?

Cibitoke, le 8 avril 2021 (Net Press) . Selon nos sources, une sexagénaire du nom de Spéciose Ntamarerero a été tuée par son fils, Emmanuel Ngendanzi, à l’aube de ce mercredi 7 avril vers 2h du matin. C’était sur la colline de Rugeregere, en commune de Rugombo dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays.

Selon nos informations, son fils âgé de 35 ans est l’auteur de ce crime. Nos sources rapportent que Ngendanzi s’est introduit dans la maison de sa mère et l’a tuée à coups de machettes, en visant essentiellement sa tête, ce qui a laissé très peu de chances à la victime, sa mère de survivre car elle est morte sur le champ dans sa chambre à coucher.

Les mêmes sources disent qu’Emmanuel Ngendanzi n’a pas nié les faits devant l’officier de police judiciaire, Opj, chez qui il a avoué s’être vengé car sa mère a refusé de lui morceler une partie des terres comme en guise de succession de son père.

La famille et les voisins demandent que Ngendanzi soit puni de façon exemplaire pour qu’il réponde de ses actes. La police informe qu’elle s’est saisie l’affaire et qu’elle attend le présenter au tribunal dans un procès de flagrance. N.B.

Burundi - Canada –Sécurité

La police canadienne interpelle un Burundais accusé d’un meurtre par attaque armée

Toronto, le 8 avril 2021 (Net Press) . Il s’appelle Lee-Davis Rurimirije, âgé de 20 ans, fils de Feli-Ildefonse Rurimirije, qui a été appréhendé ce mercredi 7 avril par la police de Toronto, au Canada, accusé de participer aux fusillades ayant occasionné un mort et une dame de 27 ans blessée.

Selon le porte-parole de la police à Toronto, ce crime a été commis en date du 29 janvier 2021 dans un endroit appelé communément Mathersfield, dans la ville de Toronto, à l’Est du Canada, sur la rive Ouest du lac Ontario. Un certain SiracTesfay, âgé de 23 ans, a trouvé la mort sur place et une jeune femme de 27 ans a été grièvement blessée.

Et dans la même foulée, Henok Mesgena, âgé de 20 ans, un résident de la ville de Toronto accusé d’être impliqué dans cette fusillade, a été arrêté le même jour du crime. Le Burundais Lee-Davis Rurimirije était longtemps recherché par la police de Toronto et il a été arrêté en date du 6 avril 2021.

Un message du service de communication de la police de Toronto annonce au public de cette ville que toute personne qui aurait une information en rapport de cette fusillade d’informer la police de cette ville de Toronto. N.R.

Burundi - Droits de l’Homme

"Une étude doit être faite pour éradiquer le phénomène « enfant de la rue »", dixit Cnidh

Bujumbura, le 8 avril 2021 (Net Press) . Cette recommandation est de Sixte Vigny Nimuraba, président de la commission nationale indépendante des droits de l’homme, Cnidh, dans une réunion de ce jeudi 8 avril 2021avec les représentant des églises, où il a fait remarquer que le gouvernement et tous les intervenants dans le secteur des enfants doivent d’abord mener une étude pour savoir pourquoi ces enfants se trouvent dans la rue.

Il a indiqué que le fait que le gouvernement prend une décision d’embarquer ces enfants dans des véhicules, les déposent au chef-lieu de la province, prétextant leur réinsertion et qu’après quelques temps, ils retournent dans les rues de la capitale économique ou politique, explique qu’il y a des raisons que le gouvernement doit d’abord saisir.

A la question de savoir si la Cnidh a déjà tenté une telle initiative, le président a répondu par la négative car pour lui, la commission est encore préoccupée par autre chose. Il a néanmoins demandé au ministère de tutelle, aux organisations œuvrant dans ce secteur ainsi qu’aux différentes églises de s’assoir ensemble pour faire une étude et organiser une réinsertion durable de ces enfants. N.B.

Burundi - Justice

Détention préventive maintenue d’un homme qui a des troubles mentaux à Gitega

Gitega, le 8 avril 2021 (Net Press) . Après qu’Emmanuel Ntakiyiruta eut comparu au début de ce mois devant la chambre de conseil du tribunal de grande instance de Gitega, la capitale politique située au Centre du pays, sa détention préventive a été confirmée hier dans l’après-midi.

Rappelons qu’il avait été interpellé le 4 mars dernier devant l’entrée de la prison centrale de Gitega, en train de demander la libération des putschistes. Cet homme aux troubles mentaux connus de tous n’hésitaient même pas à dénoncer les atrocités du Cndd-Fdd quand il était encore au maquis.

Son avocat et sa famille trouvent que cette décision est surprenante car lors de l’audience, la défense avait démontré par A + B que l’homme est malade et qu’un centre spécialisé l’atteste. En outre, elle avait fait savoir que son dossier est vide et qu’Emmanuel Ntakiyiruta devrait être libéré pour qu’il poursuive son traitement.

Au Nord-est du pays et sur la même page judiciaire, la rédaction avait mentionné le cas d’un assassinat à Mukoni, commune et province de Muyinga, d’un civil par un militaire du camp de Mukoni vers 22h30 dans la nuit du 6 avril. Le tribunal de Muyinga, siégeant en flagrance, vient de condamner le caporal Eric Nzobakenga à une prison à vie.

En outre, il devrait payer à la veuve des frais de dédommagement de 20 millions de nos francs. Le tribunal l’a reconnu coupable d’avoir tué Mussa Ntikazokura avec préméditation. Au cours de ce jugement intervenu aujourd’hui, il lui a été accordé 5 jours pour qu’il puisse interjeter appel. J.M. 

Burundi - Santé

Un pédiatre s’engage de soigner gratuitement des enfants indigents

Bujumbura, le 8 avril 2021 (Net Press) . Il s’appelle Dr Pie Nibirantije, pédiatre à l’hôpital privé New Hospital, appelé communément "Chez Binagana", qui s’est confié aux confrères de la radio Isanganiro qu’il entend soigner gratuitement les enfants indigents les weekends dans l’optique de les aider.

Selon sa vision des choses, ces enfants sont généralement soignés dans les hôpitaux publics. Or, pendant les weekends, ces derniers ne travaillent pas, ce qui oblige cet enfant à attendre le début de semaine pour se faire soigner car leurs parents n’ont pas de moyens pour les faire administrer dans les hôpitaux privés. Une autre raison qui lui a poussé à entreprendre cette bonne initiative est que lui aussi a fait ses études sur les frais de l’Etat et que ces enfants sont les filles et fils du pays.

A la question de savoir les exigences pour bénéficier les soins à cette hôpital, Dr Nibirantije a répondu que l’enfant va présenter un papier d’indigence qu’il va présenter au réceptionniste qui sera toujours disponible le week-end pour faire un enregistrement. On doit ensuite téléphoner un conseiller sur le numéro71.584.286 où lui écrire un message téléphonique sur le même numéro. C’est lui qui va fixer le rendez-vous pour éviter la perte de temps chez le malade. N.B.

Burundi - Rwanda - Génocide

27ème anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda, Ac-Génocide Canada s’exprime...

Toronto, le 8 avril 2021 (Net Press) . A l’occasion du 27ème anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda, l’association Ac-Génocide Canada a rendu public un communiqué où elle se joint au reste de l’humanité pour saluer la mémoire des victimes et exprime sa compassion aux survivants et à ceux qui ont perdu les leurs.

Cette association déplore qu’un nombre de Burundais, 679 au total, qui sont recherchés par la justice pour leur participation dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, ne sont toujours pas arrêtés malgré la demande officielle de ce pays qui date de l’année 2008. Elle craint que cette situation ne perdure car cette requête du Rwanda a été faite auprès du parti politique qui est toujours au pouvoir. Ch.N.

Burundi - Usa - Justice

"Procès Derek Chauvin : la défense veut prouver une mort par overdose pour George Floyd", dixit Rfi

Minneapolis, le 8 avril 2021 (Net Press). Au huitième jour du procès de Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd à Minneapolis, la défense tente de prouver aux jurés que ce n’est pas l’ex-policier mais la drogue qui a tué l’Afro-Américain. Ce mercredi 7 avril, l’avocat de Derek Chauvin pense avoir marqué des points.

Comment interpréter l’une des dernières suppliques de George Floyd alors qu’il est menotté face contre terre ? L’Afro-Américain dit-il aux policiers qu’il a pris trop de drogues ? Eric Nelson, l’avocat de Derek Chauvin, passe et repasse un extrait vidéo quasiment inaudible et pose cette question au témoin numéro 27.

À la seconde écoute, l’agent spécial Reyerson, en charge de l’enquête, finit par répondre que oui, il entend bien George Floyd dire qu’il a pris trop de drogue.

Une petite victoire pour la défense, qui fait tout dans ce procès pour convaincre le jury que George Floyd est mort d’une overdose et non pas asphyxié par Derek Chauvin. Mais une victoire de courte durée. Contre-interrogé par l’accusation quelques minutes plus tard, le témoin numéro 27 se ravise. Non, finalement, il entend en fait George Floyd dire exactement l’inverse.

Séquence déterminante pour le verdict

« Après avoir vu l’extrait complet, que dit George Floyd, selon vous ? », demande l’accusation. « Oui, je crois que M. Floyd dit : "Je ne me drogue pas" », répond le témoin 27. L’accusation enchaîne : « C’est donc assez différent de ce que vous avez compris en voyant juste un bref extrait ? » « Oui, Monsieur », confirme le témoin.

Loin d’être anecdotique, la séquence pourrait en fait déterminer le verdict. Car il suffit, pour la défense, de convaincre un seul juré pour que Derek Chauvin soit acquitté. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE