Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Politique8 juin 2021
|Le Burundi commémore pour la première fois la journée nationale du patriotisme

Burundi - Sécurité Routière - Société7 juin 2021
|Un véhicule abîmé dans un accident de roulage avec une vache

Burundi - Sécurité 5 juin 2021
|Makamba : Quatre jeune accusés d’extorsion interpellés en commune Kibago

Burundi - Sécurité4 juin 2021
|Des enfants trouvent la mort dans le sud du pays

Burundi - Sécurité3 juin 2021
|Une personne tuée par des personnes non encore identifiées en commune Bukemba

Burundi - Sécurité 2 juin 2021
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage en province de Bubanza !

Burundi - Sécurité 1er juin 2021
|Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

Burundi - Sécurité 31 mai 2021
|Une cache de bandits qui bascule sous le silence de la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi - Kenya - Politique 29 mai 2021
|Le président de la République du Burundi attendu au Kenya !

Burundi - Sécurité 28 mai 2021
|Trois corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Politique27 mai 2021
|Audience à la présidence de la République

Burundi - Sécurité 26 mai 2021
|Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

Burundi - Rwanda - Sécurité25 mai 2021
|L’armée burundaise dément formellement une information des réseaux sociaux

Burundi - Sécurité 24 mai 2021
|Six personnes mortes dans la noyade en province de Muyinga

Burundi - Onu - Génocide22 mai 2021
|Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

Burundi - Sécurité21 mai 2021
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité20 mai 2021
|Des vols répétitifs de vaches dans la province de Bujumbura dit rural

Burundi - Sécurité19 mai 2021
|"La province de Mwaro devient un hébergement des criminels", dixit un ressortissant

Burundi - Sécurité18 mai 2021
|Trois enfants mordus par un chien en zone Kinama

Burundi - Rwanda - Sécurité 17 mai 2021
|Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

Burundi - Sécurité15 mai 2021
|Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité14 mai 2021
|Des pêcheurs trouvent la mort dans le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité13 mai 2021
| Plus de 200 maisons détruites et brulées sur la sous colline Nyarure

Burundi - Sécurité12 mai 2021
|La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

Burundi - Sécurité11 mai 2021
|Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Arrêté pour avoir tué sa conjointe

12 avril 2021

Bubanza, le 12 avril 2021 (Net Press). Une personne a été arrêtée par la police ce dimanche 11 avril dans le village IV de la commune de Gihanga, dans la province de Bubanza, à l’Ouest du pays. Selon des informations en provenance de cette localité, cet homme est accusé d’avoir tué son épouse et il est pour le moment entre les mains de la police dans cette même commune.

Au Centre du pays, plus précisément dans la capitale politique Gitega, une personne s’est donnée la mort. Il s’appelait Eric Sabushimike, âgé de 37 ans, un enseignant à l’école fondamentale de Rwisabi, en commune Mutaho. Il s’est suicidé en date du 10 avril 2021 vers 7hoo sur la colline Gerangabo, à l’aide d’une corde, selon les propos du porte-parole au ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye. Ce dernier a indiqué que le motif de ce suicide serait lié à l’adultère de sa femme qui a été à l’origine de la maladie du Sida et qui a contaminé son mari.

En mairie de Bujumbura, une fouille-perquisition a été opérée ce matin dans la commune de Musaga, de la commune de Muha, au Sud de la capitale économique Bujumbura. Les éléments de la police ciblaient les cahiers de ménage et il est rapporté qu’au moins 20 personnes ont été arrêtées.

Cependant, 6 d’entre elles ont payé une amende de 10.000 Fbu avant d’être relâchées et les 14 restantes ont été conduites au bureau spécial de recherche dans la zone de Buyenzi. Ceux qui ont assisté à cette activité policière ont indiqué qu’il y avait du favoritisme dans son déroulement. J.M./N.R.

Burundi - Usa - Sécurité

Un Burundais accède au grade de major dans l’armée américaine

Washington, le 12 avril 2021 (Net Press) . Il s’appelle Christophe Bangerezako, il est natif de la commune de Mugamba, dans la province méridionale de Bururi. C’est un ancien joueur de basketball de l’équipe Dynamo qui a connu sa gloire dans les années 80. Nous apprenons qu’il vient d’être promu au grade de major dans l’armée américaine.

Ce n’est pas la première fois que des Burundais se distinguent aux Etats-Unis, avec la différence qu’il s’agit pour le moment du secteur de la sécurité nationale de la puissance mondiale. L’on saura qu’un autre Burundais avait excellé dans l’usine de fabrication des avions au moment où une équipe féminine de basketball de l’Iowa avait remporté une victoire grâce à une Burundaise vivant dans ce pays. D.N.

Burundi – Kenya – Justice

La justice kenyane s’oppose à la décision du gouvernement de fermer les deux camps de réfugiés

Nairobi, le 12 avril 2021 (Net Press) . C’est la haute cour de justice kényane qui a décidé en réaction à une mesure du gouvernement kényan le mois dernier. Il convenait la fermeture des camps de réfugiés de Dadaab et de Kakuma (nord-est et nord-ouest du Kenya). La décision de la haute cour de ce pays prolonge l’ultimatum du gouvernement à l’Onu de 14 à 30 jours. Des réfugiés saluent la décision, mais ils demandent que la mesure du gouvernement soit définitivement annulée.

La mesure de la haute cour de justice du Kenya est tombée ce vendredi 9 avril dernier. Elle s’oppose au "deadline" de 14 jours d’ultimatum donné par le gouvernement kényan à l’Onu pour évacuer tous les réfugiés des camps de Dadaab et de Kakuma.

Les juges de cette cour estiment que « Des investigations sérieuses doivent d’abord être menées pour établir la responsabilité des réfugiés des deux camps par rapport aux faits qui leur sont reprochés ».

Ils précisent que les deux sites hébergeant les réfugiés sont tenus par l’Onu. Avant d’annoncer la mesure, Nairobi a indiqué que les deux camps ont été la source d’insécurité pour le pays lors des attaques terroristes qui ont coûté la vie à plus d’une centaine de personnes au centre commercial Westgate à Nairobi et à l’Université de Garissa (ancienne province du Nord-est) respectivement en 2013 et 2015.

Des réfugiés remercient la justice kényane pour cette mesure. Ils avouent qu’ils ne savaient pas à quel saint se vouer, surtout ceux qui estimaient qu’ils ne pouvaient pas rentrer sur le Burundi car le pays n’a pas encore recouvré la paix et la tranquillité

Les camps de Dadaab et de Kakuma comptent plus de 500.000 réfugiés, essentiellement originaires de la Somalie, du Sud-Soudan, du Burundi, de la Rdc et du Rwanda. Dans la fraicheur des faits, le Hcr avait rapidement réagi et mis en garde contre la catastrophe que représenterait l’expulsion des réfugiés des deux camps.

“Les conséquences seraient tellement énormes notamment en raison de la pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement. Dans un bref communiqué, cet organisme onusien compte mener un dialogue avec les autorités kényanes sur cette question. Le Hcr exhorte le Kenya à veiller à ce que toute décision prise puisse permettre de trouver des solutions adaptées et durables et à ce que les personnes qui ont besoin encore d’une protection puissent en bénéficier. Ce n’est pas la première fois que les autorités du Kenya tentent de fermer les deux plus grands camps dans le pays. En 2016, elles avaient annoncé la mesure sans qu’elle soit suivie d’effets. N.B./N.R.

Burundi - Politique

Détention d’un conseiller communal de la commune Gisuru

Ruyigi, le 12 avril 2021 (Net Press) . Norbert Rizukundi, conseiller communal chargé des questions économiques dans la commune Gisuru, de la province de Ruyigi, à l’Est du pays, a passé hier sa première nuit dans un cachot de la police au chef-lieu de la province Ruyigi. Il a été arrêté sur ordre du président de la République Evariste Ndayishimiye, en visite dans cette contrée ce samedi 10 avril 2021.

Il est accusé d’avoir tenu une réunion où il aurait lancé des propos injurieux à l’endroit du ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire. En effet, après avoir pris l’initiative de suspendre les comptables communaux et de poursuivre ceux qui détourent les fonds publics, ce conseiller l’aurait qualifié de spécialiste des propos malvenus, "umugangabutsi", selon les termes mêmes du chef de l’Etat. N.B.

Burundi - Politique

Le parti Apdr fait des éloges au gouvernement responsable et laborieux, mais ……

Bujumbura, le 12 avril 2021 (Net Press) . Le parti Alliance pour la paix, la démocratie et la réconciliation (Apdr) a procédé ce dimanche à l’auto évaluation après les triples élections de mai 2020. Le président de cette formation politique, Gabriel Banzawitonze, lors d’un point de presse tenu à cet effet, a brossé un bilan positif du gouvernement laborieux et responsable tout en l’épargnant pas des critiques les plus acerbes, neuf mois après son entrée en fonctions.

Gabriel Banzawitonde a déclaré que Gitega été au chevet de la population et a cité notamment la lutte contre l’impunité, la lutte contre la corruption, l’ouverture des médias fermés, l’amélioration des relations diplomatiques dans le concert des nations, la paix et la tranquillité retrouvées.

Quand cette formation politique dresse également un bilan sombre

Gabriel Banzawitonde a aussi changé de veste, au cours du même point de presse, en dénonçant des irrégularités de trois ministères, en l’occurrence celui de la fonction publique où il a pointé du doigt les retards répétés et les absences prolongées au service. Concernant le ministère de l’énergie et des mines, il a ciblé l’utilisation obscure des fonds récoltés dans la vente des minerais.

Cet homme politique a en outre dressé un bilan sombre du ministère de l’infrastructure où il a vivement dénoncé des constructions anarchiques dans les quartiers de la ville de Bujumbura qui sautent aux yeux de tout le monde.

Le président de l’Apdr a fait savoir que depuis 2006, le gouvernement burundais avait annoncé la construction de 6 barrages électriques. Il constate qu’aucun barrage n’est fonctionnel alors que le Burundi doit payer des dettes contractées sur le dos du contribuable.

Gabriel Banzawitonde s’en est pris à l’entreprise Bbin (Bureau Burundais de contrôle de la qualité) du fait que plusieurs entreprises fabriquent leur produits qui ne remplissent pas les normes de la Bbin, sans aucune réaction de sa part, ce qui hypothèque la bonne santé de la population.

Gabriel Banzawitonde a également épinglé les mauvaises conditions carcérales dans les différents établissements pénitentiaires et la surpopulation carcérale dans les différents cachots du commissariat de la police. Il a demandé la mise en application de la grâce présidentielle pour désengorger les prisons.

Sur la question des emprisonnement arbitraires et des assassinats ciblés infligés aux réfugiés burundais vivant en Tanzanie, cet homme politique s’est inscrit en faux contre ce manquement. Il a estimé que les réfugiés burundais doivent être traités dignement et a recommandé à la nouvelle présidente tanzanienne, Samia Hassan Saluhu, de déployer beaucoup d’efforts pour protéger ces réfugiés , et de faciliter leur retour au Burundi. N.R.

Burundi - Environnement

Vers le départ des ménages riverains du lac Tanganyika ?

Bujumbura, le 12 avril 2021 (Net Press) . Ceci est l’avis d’un expert en environnement, Anicet Nibaruta, qui dit que le retour à la normale des eaux du lac Tanganyika n’est pas de ces jours. Il a demandé que la route qui mène au port de Bujumbura, en passant par le terrain de football "La Tempête" puisse être fermée temporairement pour éviter des dégâts éventuels.

Il a expliqué que les eaux viennent sous forme de périodique et depuis 2015, les dipôles de l’océan indien ont fait qu’il y ait augmentation des eaux dans le lac Tanganyika. A part les ménages riverains de ce réservoir naturel d’eau, les infrastructures publiques comme le port de Bujumbura sont menacées de submersion.

Il a demandé aux habitants qui sont menacés par ces eaux de déménager car elles prennent un temps suffisamment long pour diminuer. Il est au courant qu’il y a des gens qui ont construit des maisons dans de telles places sur base de crédits bancaires et il recommandent à ces institutions financières de ne pas trop indisposer leurs clients en leur imposant des sanctions car ils doivent coûte que coûte déménager dans les plus brefs délais.

Ce clin d’œil a été bien accueilli par le maire de la ville de Bujumbura, en collaboration avec la direction de l’agence routière du Burundi, qui viennent de sortir un communiqué qui annonce que l’avenue de la plage est fermée temporairement suite aux eaux du lac qui sont en train de s’infiltrer dans cette route. N.B.

Burundi - Education - Santé

Les écoles à régime d’internat dans la commune Muha ont respecté la mesure de test de covid-19

Bujumbura, le 12 avril 2021 (Net Press) . C’est aujourd’hui que le troisième trimestre a débuté dans sur tout le territoire national. Le gouvernement avait recommandé le dépistage de tous les élèves qui étaient en vacances, surtout ceux qui fréquent les écoles à régimes d’internat. La mesure de la semaine dernière a été respectée à l’Ets Kamenge.

Notre rédaction est passée à cette école, les élèves sont en grand nombre et attendent d’être dépistés au moment où les médecins qui font ce travail était en nombre réduit. Le directeur de l’école, Jean Nzitonda, a indiqué à la presse que cette question a été soulevée pour demander un renfort, l’école attend des médecins qui peuvent venir d’un moment à l’autre.

A la question de connaître le sort des élèves testés positifs au covid-19, il a répondu qu’une salle a été aménagée pour les accueillir. Cette activité s’est par ailleurs bien déroulée à l’école d’excellence de Ngagara où sur 340 élèves internes à cette école, seuls 20 élèves ne se sont pas présentés hier, les autres sont arrivés à temps et sont tous testés négatifs au covid-19. Selon des informations de l’un des enseignants de ladite école, même le corps professoral s’est présentés ce dimanche 11 avril pour ce dépistage. Il a ajouté qu’aujourd’hui, l’école a démarré les cours normalement. N.B.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE