Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 19 juillet 2021
|Un jeune homme porté disparu en zone Nyakabiga

Burundi - Tanzanie – Politique 17 juillet 2021
|Gitega et Dar es Salaam se conviennent sur les échanges des prisonniers !

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

11 mai 2021

Cibitoke, le 11 mai 2021 (Net Press). C’était dans la nuit de ce lundi 10 mai 2021 qu’une grenade a explosé sur la colline de Cunyu, de la commune de Buganda, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Une personne du nom de Jason Nimbona a trouvé la mort sur le champs.

Selon des informations recueillies sur place, la victime était en compagnie de son père, Mossi Ndayavuge et rentraient d’un bistrot où ils venaient de partager un verre. Les auteurs de cet attentat n’ont pas encore été identifiés. Les administratifs, en collaboration avec la police, ont organisé une fouille-perquisition ce matin dans le voisinage mais ils n’ont rien trouvé.

Le chef collinaire, Claude Ntahiraja, dit que cette attaque serait liée aux conflits de la sorcellerie. Signalons qu’une personne du nom de Elie Cishahayo est entre les mains de la police pour question d’enquête. Les membres de la famille demandent que cette affaire soit tirée au clair. N.B.

Burundi - Sécurité

Deux personnes tuées en province de Muyinga

Muyinga, le 11 mai 2021 (Net Press) . Isaac Habiyambere, âgé de 40 ans et Mohamed Ndereyimana, tous veilleurs à la coopérative populaire de Gisanze, située sur la colline de Muzingi, sous colline Kigarama, dans la commune de Gashoho, en province de Muyinga, au Nord-est du pays, ont été tués à l’aide de couteaux dans la nuit de lundi à mardi 11 mai par des éléments non encore identifiés.

L’on doit cette information au porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye. Ce dernier dit que les auteurs de ce double assassinat ont volé de l’argent, les pagnes, les casseroles, le téléphone portable utilisé pour la téléphonie mobile Lumicash, la machine de couture et les autres biens du magasin. D’après lui, les auteurs de ce double assassinat ont été tous appréhendés.

Dans la même rubrique sécuritaire, un enfant nommé Nirere est mort foudroyé dans la soirée de ce lundi 10 mai sur la colline Nyabisaka, de la zone Mayuyu, commune Mukike, en province de Bujumbura, à l’Ouest du pays. Cette information est confirmée par Frederick Manirakiza, l’administrateur de cette commune. N.R.

Burundi - Ouganda - Sécurité

Un rapatrié burundais en provenance de l’Ouganda introuvable !

Muyinga, le 11 mai 2021 (Net Press) . Il s’appelle Didier Uwimana, ce jeune burundais vivant à Kampala et qui s’apprêtait à rejoindre Bujumbura en date du 24 avril 2021, a été porté disparu à la poste de frontière de Kobero, séparant la Tanzanie et le Burundi et reste jusqu’ici introuvable .

Selon des membres de sa famille biologique qui l’accompagnaient, il a été remis à un aide chauffeur de la compagnie de transport en commun, Memento, dans le but de le ramener sur Bujumbura en date du 25 avril 2021.

Selon toujours nos sources, afin d’échapper à la vigilance de la police des frontières, - probablement pour ne pas subir le test de covid-19, Didier Uwimana est descendu dans la localité de Kabanga, sur le territoire tanzanien, non loin du poste frontalier de Kobero, pour franchir sur le Burundi et il a été intercepté à la frontière par des éléments non encore connus et reste introuvable dans tous les cachots de la province de Muyinga depuis le 25 avril 2021. Sa famille biologique craint le pire. N.R.

Burundi - Ouganda - Politique

Visite du président de la République du Burundi en Ouganda

Kampala, le 11 mai 2021 (Net Press) . Ce mardi 11 mai 2021, le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, entreprendra une visite d’Etat de trois jours en Ouganda, accompagné de la première dame Angeline Ndayishimiye. Ils participeront à l’investiture de son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, qui aura lieu ce mercredi12 mai 2021.

Plusieurs chefs d’Etat et délégations sont attendus aujourd’hui à Kampala pour les cérémonies d’investiture qui débuteront à 7h du matin, heure locale, 8 heures à Bujumbura, dans le secteur de Kololo indépendance Grounds.

Parmi les autres visiteurs attendus, l’on peut citer le président de la République fédérale de la Somalie, celui de l’Afrique du Sud, le président du Soudan du Sud, du Ghana, du Zimbabwe, de la Guinée, le représentant du président de la Russie, le vice-président du Nigeria, le secrétaire général de l’Eac, le premier ministre du Gabon, le président de la commission de l’Union africaine, le ministre de la défense de la Mozambique, le ministre des relations extérieures de la République Saharawi, le secrétaire exécutif de la Cirgl et le secrétaire exécutif de l’Igad. Les cérémonies d’investiture seront célébrées sous le thème « securing the future. » N.B.

Burundi - Politique

Parmi les mesures de redressement de l’Onatel : le renouvellement du personnel

Bujumbura, le 11 mai 2021 (Net Press) . Lors d’une réunion tenue ce lundi avec la ministre de la communication, de la technologie et des médias avec le conseil de direction de l’entreprise Onatel (Office National de Télécommunication), des mesures ont été prises allant dans le sens du redressement de cette entreprise presqu’en faillite, d’après le directeur général de l’Onatel, Kabeba. Parmi elles, les autorités préconisent le renouvellement du personnel pour autant que la moitié dépasse l’âge de cinquante ans. D’après nos informations, cette mesure sera couplée par un recrutement des jeunes dynamiques qui maîtriseraient la nouvelle technologie de l’information et de la communication pour les économies de cette entreprise.

Du côté du personnel, un employé de cette entreprise sous couvert d’anonymat joint par la rédaction sur la recommandation du premier ministre burundais Alain Guillaume Bunyoni, il fallait qu’une commission ad-hoc mise en place traque les éléments qui ont poussé à entamer une descente aux enfers et injecter des fonds pour le redressement de cette entreprise pour payer les nouveaux recrutés, ainsi que l’achat de nouvelles machines pour remplacer les vétustes. N.R.

Burundi - Politique

Les Upronistes de la ville de Bujumbura soutiennent fermement leurs leaders

Bujumbura, le 11 mai 2021 (Net Press) . Dans l’une de ses dépêches d’hier, la rédaction avait fait état d’une déclaration émanant des responsables du parti dit de Rwagasore en mairie de Bujumbura qui ne voyaient pas d’un bon œil les réunions jugées illégales et illégitimes organisées par le président actuel de cette formation politique, Abel Gashatsi.

Nous apprenons qu’aussitôt après la rédaction de ce texte lu et approuvé par la secrétaire provinciale en mairie de Bujumbura, Marie Claire Burikukiye, les membres de ce parti, en guise de soutien de leurs leaders, ont apposé en grand nombre leurs signatures pour montrer qu’ils font leur le contenu de cette déclaration.

Selon des informations parvenues à notre rédaction, il y a eu au total 521 signatures à travers les trois communes de la capitale économique Bujumbura. La commune de Mukaza en a recueillies 71, 129 pour la commune de Mukaza et enfin, 321 signatures pour la commune nordique de Ntahangwa. D.N.

Burundi - Gouvernance

Un atelier à l’endroit des jeunes pour lutter contre la corruption

Bujumbura, le 11 mai 2021 (Net Press). Au cours d’un atelier de ce mardi 11 mai 2021 organisé par le ministère en charge de l’Eac dans le but de lutter contre la corruption chez les jeunes, l’ambassadeur Salomon Ndayisaba, un cadre de ce ministère, a déclaré que c’est dans les perspectives de soutenir le programme de l’Etat que cet atelier a été organisé.

Rappelons que ledit ministère a également dans ses attributions l’encadrement des jeunes, qui sont regroupés en associations pour éradiquer la corruption chez les jeunes.

L’ambassadeur Ndayisaba a conseillé aux jeunes d’user des fonds de la banque des jeunes pour vaquer aux activités de développement. Il leur a recommandé de transmettre le message de lutter contre la corruption à ceux qu’ils représentent car ce fléau emporte ceux qui sont impliqués, en amont comme en aval. N.B.

Burundi - Confessions Religieuses

Suspension des activités de l’église « Grace evangelistic temple of Burundi »

Bujumbura, le 11 mai 2021 (Net Press) . Sous l’ordre du ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, le porte-parole de ce ministère, cette décision de suspension a été prise suite aux conflits qui existent au sein de cette église.

Selon ces mêmes informations, les fidèles se sont divisés en deux parties et pour le moment, ils viennent à l’église armés de projectiles, ce qui accroit le risque d’insécurité. Les mêmes sources rapportent que la fermeture prendra le temps qu’il faut jusqu’à ce que ces rivalités s’estompent. N.B.

Burundi - Allemagne – Confessions Religieuses

Des prêtres allemands organisent des bénédictions pour des couples homosexuels

Munich, le 11 mai 2021 (Net Press) . Les relations entre le Vatican et l’Église catholique allemande ne sont pas simples depuis longtemps, notamment avec les organisations laïques. Mais ces dernières semaines, c’est une rébellion inédite qui a vu le jour.

Une centaine de paroisses à travers l’Allemagne ont organisé des bénédictions ouvertes à tous, gays, lesbiennes ou hétérosexuels. Pour les couples homosexuels, de telles cérémonies au sein de l’Église catholique ne sont pas nouvelles, mais elles se déroulaient de par le passé dans la discrétion. Ce qui est vue comme la rébellion contre le Vatican.

Wolgang Rothe, un prêtre de Munich, a béni une trentaine de couples dès dimanche. Dans son homélie, il a dit qu’ils sont en face d’une formidable chance de rendre ces bénédictions, d’habitudes très discrètes, publiques et de leur donner la place qui leur revient.

La congrégation pour la doctrine de la foi du Vatican ne pensait pas, en réaffirmant, à la mi-mars dans une note, que l’homosexualité était un pêché et empêchait tout sacrement religieux, qu’elle allait indirectement lancer une campagne de protestation. Deux mille six cent prêtres, diacres et théologiens ont, dans la foulée, signé une pétition contre les thèses vaticanes. Des drapeaux arc-en-ciel ont fleuri sur les façades de nombreuses églises.

Le président de la conférence épiscopale allemande a critiqué l’initiative. Des groupes catholiques radicaux réclament l’excommunication des prêtres qui la soutiennent. Les bénédictions de Wolfgang Rothe à Munich ont été protégées par la police. N.R.

Burundi - Jamaïque - Culture

Le monde musical célèbre le 40ème anniversaire de la mort du roi du reggae

Kingston, le 11 mai 2021 (Ne Press). Aujourd’hui, 40 ans jour pour jour viennent de s’écouler après la mort du célèbre artiste, Robert Nesta Marley dit Bob Marley, un auteur-compositeur-interprète et musicien jamaïcain, né le 6 février 1945 à Nine Miles (Jamaïque) et mort le 11 mai 1981 à Miami (États-Unis) d’un cancer généralisé.

Il rencontre de son vivant un succès mondial et reste à ce jour le musicien le plus connu du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Il a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde.

En mai 1977, au cours d’un match de football avec des journalistes à Paris, Bob Marley se blesse au pied droit et on lui diagnostique un mélanome au gros orteil. Il est opéré en juillet 1977 et se croit tiré d’affaire. En 1978 sort l’album Kaya, puis Survival en 1979, qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti. Avant et après Survival, Bob Marley fera plusieurs voyages en Afrique et donnera quelques concerts sur ce continent, notamment à l’occasion de l’indépendance du Zimbabwe en 1980.

Début 1980 sort l’album Uprising et c’est au cours de la tournée mondiale Uprising Tour que Bob Marley est pris d’un malaise dans Central Park le 21 septembre 1980. Les médecins donnent à Bob Marley moins d’un mois à vivre, son cancer étant généralisé. Bob assure malgré tout le concert du 23 septembre à Pittsburgh, avant que la tournée ne soit définitivement annulée. Bob Marley ne remettra jamais plus les pieds ni en studio, ni sur scène.

N’ayant plus grand espoir de s’en sortir, et sur des avis n’ayant pas vraiment fait l’unanimité, Bob Marley est alors soigné, à partir de novembre 1980, dans la clinique du controversé Dr Issels à la Ringberg-Klinik, en Bavière (Allemagne). Le traitement « révolutionnaire » de ce docteur n’ayant pas produit les effets espérés, Bob Marley est rapatrié vers la Jamaïque pour y vivre ses derniers instants. C’est au cours d’une escale à Miami que Bob Marley meurt le 11 mai 1981, à l’âge de trente-six ans. Il est enterré le 21 mai dans son village natal de Nine Miles, paroisse de Saint Ann, Jamaïque. Ses funérailles nationales à Kingston et son rapatriement à Nine Miles où il repose aujourd’hui réunissent des centaines de milliers de personnes.

Au cours de sa carrière, Bob Marley devient le plus grand musicien de reggae à travers le monde et une icône du mouvement rastafari. Il est également considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine, tout en plaidant également pour le panafricanisme, le tiers monde et la réduction des inégalités, de la misère (Simmer Down). Bob Marley figure également parmi les artistes musicaux les plus vendus de tous les temps, tandis que son style a influencé des artistes de différents genres. La Jamaïque l’a honoré à titre posthume peu de temps après sa mort, puisqu’il a été nommé à l’ordre du Mérite jamaïcain. Il reste au XXIe siècle le Jamaïcain le plus connu dans le monde aux côtés d’Usain Bolt.

Dans notre pays, un des artistes qui ont embrassé le rastafarisme, Carton Ntirampeba, dit Américain, a rendu visite, à cette occasion, aux détenus de la prison centrale de Gitega, au Centre du pays. Il en profitera pour chanter certaines de ses compositions dans le style reggae toujours dans cette prison, une autorisation spéciale qu’il a obtenue des hautes autorités malgré la menace de la pandémie Covid-19 dans notre pays. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION