Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Droits de l’Homme20 novembre 2021
|Les enfants de la rue ont des droits comme tous les autres

Burundi – Sécurité19 novembre 2021
|Le ciel se fâche dans la province de Mwaro

Burundi – Sécurité18 novembre 2021
|Muyinga : Quinze écoliers blessés dans une explosion à la grenade en commune de Buhinyuza

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

 

 

 

 

 

 



Burundi – Tanzanie - Sécurité

Cinq suspects burundais tués par la police tanzanienne

7 octobre 2021

Kibondo, le 7 octobre 2021 (Net Press) . Cinq suspects des réfugiés burundais du camp de Nduta, en Tanzanie, ont été tués dans la nuit de ce mardi 5 octobre par la police tanzanienne dans la commune Kibondo. Ils sont tous accusés d’appartenir à un groupe de malfaiteurs qui ont tendu une embuscade à un véhicule.

Dans une conférence de presse tenue à cet effet, Acp James Manyama, commissaire provincial de la police de Kigoma, a indiqué que les présumés malfaiteurs ont été tués dans la localité de Rusohoka, à 15 km du camp des réfugiés burundais de Nduta.

Armés de fusils, ils s’apprêtaient à tendre une embuscade pour spolier de l’argent à tous les véhicules passant et les choses ont tourné vers l’irréparable car ils ont tendu une embuscade à un véhicule de la police tanzanienne.

James Manyama a poursuivi que leurs nom ne sont pas encore connus et leur âge varie entre 25 et 40 ans. Ils ont été tués en possession de deux fusils, des machettes et de trois grenades et a ajouté que les enquêtes y relatives sont en cours pour élucider s’ils seraient des réfugiés burundais de Nduta ou d’une infiltration des éléments burundais qui travaillent de mèche avec les malfaiteurs tanzaniens.

Pour rappel, dans moins d’une année, les communes Kisulu, Kibondo et Karonko, qui hébergent les camps des réfugiés burundais de Nduta, de Nyarugusu et de Mtembeli, ont été la cible d’une attaque armée où 12 personnes ont été tuées, constituées par des éléments burundais qui s’infiltrent sur le sol tanzanien et les Tanzaniens.

Selon des informations relayées par quelques réfugiés burundais, des malfaiteurs vadrouillent dans les environs des camps et sèment la peur-panique et l’insécurité et demandent à la police tanzanienne de traquer les vrais visages des malfaiteurs car des réfugiés burundais innocents sont toujours traqués, des fois si pas souvent portés disparus par la police tanzanienne. N.R.

Burundi – Sécurité

Gitega donne la lumière sur les deux corps sans vie découverts en commune Tangara

Gitega, le 7 octobre 2021 (Net Press) . Le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, a donné la lumière sur deux corps sans vie des enfants découverts en commune Tangara, en province de Ngozi, au nord du pays. Des conflits fonciers seraient l’origine de ce crime abominable.

Pierre Nkurikiye a précisé que ces enfants Kevin Ndayegamiye, 4 ans 3 mois et Irakoze Nicaise 5 ans 3 mois, des frères, avaient été portés disparus lundi le 4 octobre 2021, les victimes étaient enterrées dans un petit fossé à 3 mètres du domicile de Judith Muhimpundu, sur la colline Ruyaga, de la commune Tangara, en province de Ngozi. Quatre présumés auteurs de ce forfait ont été appréhendés pour des raisons d’enquêtes. N.R.

Burundi – Politique – Opinion

Albert Maniratunga revient en force !

Gitega, le 7 octobre 2021 (Net Press) . Après quelques mois seulement de son renvoi sans manière par le président de la République, l’ancien directeur général de l’Otraco, Albert Maniratunga, revient en force et occupe le poste de directeur général du transport dans le ministère de tutelle, nommé par décret présidentiel.

L’opinion se pose la question de savoir la magie qu’aurait utilisée cet homme pour regagner la confiance du président Ndayishimiye. L’on notera qu’à l’annonce de sa destitution, un ouf de soulagement avait été soufflé par des gens qui se voyaient humiliés chaque fois qu’ils allaient demander des services à l’office de transport en commun sous sa direction.

Selon des informations qui étaient parvenues à la rédaction à l’époque, l’écho de la satisfaction de la population avait atteint les oreilles du président de la République qui avait compris combien les demandeurs de service à l’Otraco étaient fatigués. Ils sont stupéfaits de voir que le même Maniratunga va diriger l’Otraco à partir de son ministère de tutelle. J.M. 

Burundi - Santé

Le ministre de la santé annonce l’arrivée imminente des vaccins contre le covid-19

Bujumbura, le 7 octobre 2021 (Net Press) . Alors qu’il était en réunion ce matin avec les partenaires techniques et financiers de son ministère, le ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida, Dr. Thaddée Ndikumana, a annoncé que les premiers vaccins de la pandémie Covid-19 sont attendus au Burundi dans une période oscillant du 25 octobre 2021 et 10 novembre 2021.

Le ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida, Dr. Thaddée Ndikumana, a fait savoir que ces vaccins sont des dons offerts par la banque mondiale et a indiqué que son ministère, en collaboration avec le fond des Nations unies pour l’enfance (Unicef), va permettre à chaque citoyen burundais de se faire vacciner volontairement.

Il a déclaré qu’au regard de l’expérience de l’Unicef depuis qu’il collabore avec le gouvernement du Burundi, il pense que les vaccins qui seront introduits au Burundi n’auront pas d’effets secondaires.

Toujours à propos de la santé, l’on saura que l’afflux de ceux qui traversent la frontière entre le Burundi et la République démocratique du Congo, dans la localité de Gatumba, a presque doublé depuis que le gouvernement du Burundi a décidé de revoir à la baisse les frais liés au dépistage du covid-19, de 30 à 15 dollars américains, il y a plus de deux semaines.

Alors qu’au début, ceux qui traversaient la frontière oscillaient autour de 300 personnes par jour, l’on enregistre aujourd’hui entre 550 et 600, des Burundais et des étrangers confondus, qui traversent cette frontière. Il y a satisfaction générale du côté des voyageurs tout comme de celui du service des migrations. N.R./D.N.

Burundi – Société

Un cas de viol en province de Kirundo !

Kirundo, le 7 octobre 2021 (Net Press) . Le porte-parole du ministère de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, indique que quelques éléments de la police ont constaté un cas de viol au centre de santé de Rusara, sur la colline de Buhoro, dans la commune Bwambarangwe, en province de Kirundo, au Nord du pays.

Pierre Nkurikiye fait savoir que l’acte a été consommé en date du 5 octobre 2021 vers 18hoo, quand une jeune fille âgée de 18 ans, élève en 3ème langue post-fondamentale, a été violée par un laborantin, Symphorien Ndacayisaba, accrédité au centre de santé de Rusara, au moment où la fille était allée rendre visite à ce laborantin.

Pierre Nkurikiye précise que la jeune fille est à l’hôpital de Mukenke pour expertise médicale et soins médicaux tandis que le présumé auteur est entre les mains de l’officier de la police Judiciaire pour une enquête y relative. Que ce soit la fille ou le laborantin, personne ne nie les faits. N.R.

Burundi - Burkina-Faso – Justice

Procès de l’assassinat de Sankara : absence du principal accusé, Blaise Compaoré

Ouagadougou, le 7 octobre 2021 (Net Press). L’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, principal accusé du procès de l’assassinat en 1987 de son ancien ami, Thomas Sankara, qui s’ouvre lundi 11 octobre à Ouagadougou, n’y assistera pas, ont annoncé ce jeudi 7 octobre ses avocats. Ils ajoutent que le président Blaise Compaoré ne se rendra pas au procès, ses avocats non plus.

Dans un communiqué, les avocats français et burkinabè de M. Compaoré ont indiqué qu’ils ne participeront pas au procès politique organisé à son encontre devant le tribunal militaire d’Ouagadougou, c’est-à-dire devant une juridiction d’exception.

Ce procès aura lieu presque 34 ans après l’assassinat de l’ancien président révolutionnaire. Rappelons qu’il a été tué en date du 15 octobre 1987 par des éléments de l’armée commandés par Blaise Compaoré, à l’époque son grand ami. Il avait été jeté dans un trou précipitamment, une première preuve que ce dernier téléguidait son assassinat, car il est devenu président de la République, son successeur.

Des informations ont indiqué à l’époque, sans beaucoup de précisions, que l’ancien président de l’Hexagone, François Mitterrand, était derrière ce coup car il avait de par le passé échangé des mots inamicaux avec le jeune Sankara. Blaise Compaoré risque d’être rattrapé par la justice de son pays car, en plus du dossier de Thomas Sankara, il y a un autre d’un journaliste, Norbert Zongo, qu’il aurait assassiné le 13 décembre 1998, alors qu’il menait des investigations sur des crimes attribués au frère du président. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel